Poppy ! et le lagon perdu - Par Matt Kindt et Brian Hurtt - Gallimard BD

30 janvier 2018 0 commentaire
  • Ce réjouissant récit d'aventure aux multiples rebondissements propose en filigrane une réflexion sur l'impact de nos actions sur l’écosystème.

Une petite fille de dix ans se rend en tapis volant au sommet d’un immeuble de Manhattan. Comme tous les ans, Poppy s’apprête à découvrir une énigme qui, une fois décryptée, la mènera à une aventure trépidante.

Car dans la famille de Poppy, on est explorateur de génération en génération. En digne héritière de son grand-père, la fillette au caractère bien trempé se lance à son tour dans une aventure qui la conduit tout autour du globe, en compagnie de son dévoué compagnon, Colt Winchester.


Poppy ! et le lagon perdu - Par Matt Kindt et Brian Hurtt - Gallimard BD
Poppy ! et le lagon perdu - Par Matt Kindt et Brian Hurtt © Gallimard BD

Cet album est la première collaboration des Américains Brian Hurtt (au dessin) et de Matt Kindt (scénario et dessin) et leur premier ouvrage jeunesse.

Matt Kindt a été remarqué tôt dans sa carrière avec sa nomination aux Harvey Awards pour son premier roman graphique Pistolwhip en 2001 puis aux Eisner Awards en 2007 pour Super Spy, publié chez Futuropolis en 2008. En 2011, Futuropolis publie également L’Histoire secrète du géant. Matt Kindt a également contribué à des projets plus grand public chez DC, Marvel ou Valiant.

Brian Hurtt s’essaye ici à un nouveau genre et un tout autre style graphique, après avoir réalisé avec Cullen Bunn le western fantastique The Sixth Gun et la saga d’horreur The Damned.

Les lecteurs de l’âge de Poppy découvriront un univers fantastique, inspiré par les civilisations antiques, parsemé de pièges à déjouer et d’énigmes à résoudre. Les plus grands savoureront les multiples clins d’oeils aux grands classiques des récits d’aventure et des films d’action, de Jules Verne à Indiana Jones en passant par le Western.

Cette histoire ludique est très plaisante à lire pour son rythme décalé, sa galerie de personnages loufoques, et surtout pour ses superbes aquarelles. La palette de couleurs ocres vire aux bleus au fil de la plongée dans les océans et de nombreuses pages invitent à faire une pause dans la lecture pour se perdre dans le bric à brac d’un cabinet de curiosités, une jungle sous-marine ou le dédale d’une ville.


L’univers foisonnant de Poppy © Gallimard BD

Le scénario, certes un peu rapide pour un lectorat adulte, incite les plus jeunes à relire attentivement l’histoire afin de relier les indices disséminés. La fin énigmatique laisse espérer qu’une suite viendra éclaircir les mystères qui entourent encore les héros.

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?