Saga, récit de super-héros publié sur le Net francophone, fête sa première année.

1er octobre 2011 3 commentaires
  • Saga est une série qui a su fidéliser de nombreux lecteurs Lélève prometteur de la génération des comics numériques diffusés sur le Net fête son premier anniversaire. L'occasion pour nous de vous présenter ce projet qui a demandé pour se concrétiser dix ans à son créateur.

Au début des années 2000, Maxime Garbarini rencontra Olivier Robert, créateur d’un fanzine sur les comics, grâce à qui il compléta sa culture du monde de la BD américaine. Ce jeune chargé de production multimédia originaire de la grise région lilloise et expatrié à Paris va alors créer une palette de personnage que O. Robert étoffera d’origines et de caractéristiques propres à chacun d’entre eux : Les personnages de Saga étaient nés.

Et comme un bon gâteau à besoin de reposer pour être dégusté, le monde de Saga est mis quelques temps en retrait, le temps que Maxime et Olivier se consacrent à leurs projets respectifs privés et professionnels.

Saga, récit de super-héros publié sur le Net francophone, fête sa première année.
Ici l’on découvre un carnet dont était tirés certaines pages du week end
© Close Call Comics

Loin de l’oublier complétement pour autant, M. Garbarini développa peu à peu son récit, incluant intelligemment les personnages imaginés naguère et travaillant son style graphique plusieurs années durant grâce à un blog expérimental (www.partisan.fr) mais aussi dans ses projets pour Hachette (Premier Bébé).

Fort de ces expérience dans l’édition et dans la publication de travaux numériques accessibles au plus grand nombre, il va alors créer sa propre marque : Close Call Comics, label online permettant la consultation gratuite de sa création. Outre les avantages que constituent la facilité de publication et les frais réduits de production , cette expérience permet un retour direct de la part de ses visiteurs.

Aujourd’hui, après un an d’existence, Saga est présent sur le Net via son propre site ainsi que les réseaux de communications Facebook et Twitter et n’est plus réalisé uniquement par Maxime Garbarini, qui s’est entouré petit à petit de personnes charmées par le projet et pouvant apporter leur aide dans différents domaines (colorisation, traduction, développeur web, attaché de presse...)

Le récit

Saga est un ambitieux récit de super-héros. Au fil des six saisons prévues et qui devraient s’achever dans six ans, nous suivons certains personnages lors de différents périodes de l’Histoire. La première saison prend place durant la Seconde Guerre mondiale et se déroule principalement en Europe. Très vite nous rencontrons des personnages aux origines diverses : Un soldat US parachuté, un duo de gentlemen cambrioleurs, un jeune garçon juif capturé par l’armée allemande, etc... Ces personnages se découvrent rapidement des pouvoirs qu’ils ne s’expliquent pas et qui seraient apparemment dus à des perturbations magnétiques inhabituelles. Alors que certains vont se regrouper pour essayer de comprendre ces phénomènes, d’autres resterons -pour le moment- seuls et apeurés.

l’éclosion d’un nouveau pouvoir
© Close Call Comics
Les pages du week end servent à faire avancer rapidement le récit
© Close Call Comics

Garbarini aime jouer avec ses lecteurs en leur donnant matière à résoudre les nombreuses énigmes de ce récit. Ainsi en plus des planches hebdomadaires mises en ligne de façon quasi-rituelles (les fêtes de fin d’années sont gracieusement accordées à l’équipe), le lecteur peut retrouver chaque fin de semaine la "page du week-end" qui sert de teaser à l’épisode du mercredi suivant. Cette page peut être l’illustration du passeport du personnage à venir, une lettre manuscrite, le journal intime d’une petite fille, la photo d’une vieille bicoque qui semble abandonnée, etc.

Tous ces éléments permettent au lecteur 2.0 de réfléchir à l’évolution de l’intrigue et tenter de deviner la suite du récit, cette lecture participative de l’histoire agit un peu à la manière d’un jeu vidéo d’enquête old-school où le joueur devait résoudre l’énigme par la simple observation du décors et des détails qui lui sont donnés.

Après une cinquantaine de pages parues, force est de constater que la première saison de Saga tient toujours le lecteur en haleine et ne semble pas prête à livrer tout ses secrets sans quelques nouvelles péripéties.

La première fiche de personnage parue présente des habits encore inédits dans l’histoire.
© Close Call Comics

Un an, ça se fête.

Pour marquer l’événement, Close Call Comics a donc décidé d’enrichir son site En plus d’une refonte graphique complète permettant une navigation plus aisée et plus rapide entre les épisodes, les lecteurs peuvent maintenant y trouver une section Bonus, regroupant dédicaces, fan-art, dessins préparatoires et autres esquisses de développement des planches, une section Fiches de personnages qui sera mise à jour régulièrement au fil de la saison, où le lecteur pourra approfondir ses connaissances et une section Nouvelles qui propose des récits faisant la lumière sur certains événements ou personnages particuliers.

Saga est donc un projet maîtrisé, réfléchi, ambitieux et évolutif, qui mérite que l’on passe quelque temps devant son écran pour rattraper son retard avant de trépigner d’impatience pour l’épisode de la semaine suivante.

Si vous avez ensuite envie de rencontrer l’auteur pour espérer vous faire confirmer vos théories, ou juste pour avoir une jolie dédicace, Maxime Garbarini sera présent au Lille Comics Festival qui se tiendra les 5 et 6 novembre 2011 dans la capitale du Nord !

(par Nicolas Depraeter)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :