Tramp : une série à la croisée des chemins

27 septembre 2017 3 commentaires
  • Il nous aura fallu patienter cinq années avant de découvrir la suite des aventures de Yann Calec, le héros de la série "Tramp", créé par Jean-Charles Kraehn et Patrick Jusseaume. Ce nouvel album intitulé "Avis de tempête" marque un tournant dans la vie fictive du héros, comme dans celle de la destinée de la série elle-même. On vous dit pourquoi dans cet article.

Décidément, le “Pierrick”, le cargo battant pavillon libérien que s’était offert Yann Calec à l’issue de ses aventures en Indochine ne lui rapporte que des ennuis ! Après avoir été le théâtre d’événements macabres, le liberty-ship fait l’objet d’un trafic d’armes alors qu’il navigue non loin de la côte djiboutienne. Calec et ses hommes découvrent plusieurs caisses clandestines, remplies de fusils. La situation est embarrassante, d’autant plus que la région de la Corne de l’Afrique est tristement réputée pour les nombreux faits de piraterie qui y sévissent.

Autre problème pour Calec : Rosanna et Inès, sa femme et sa fille, sont du voyage suite à la menace du tueur psychopathe qui planait sur eux dans le tome 10. Enfin, un passager répondant au nom de “Vermaak” a insisté pour être du voyage. Suite à la découverte de la cargaison suspecte, il devient évident pour Calec que cet homme est lié au trafic d’armes.

Tramp : une série à la croisée des chemins

Afin de les mystifier, le commandant Calec et ses marins décident de jouer un tour aux trafiquants, en déchargeant et cachant discrètement les armes sur une île déserte des environs. Mais la supercherie est découverte et Inès est kidnappée en guise de représailles. Ce coup de massue vient fragiliser un peu plus le couple de Yann et Rosanna, déjà mis à mal par les conditions de vie sur le bateau. Rosanna ne se fait plus à la vie de marin... Les deux êtres ne sont plus sur la même longueur d’onde.

Un retour réussi

Comme nous vous le disions plus haut, cela faisait un bon moment que nous n’avions plus eu de nouvelles de la série Tramp. Mais l’univers créé par Jean-Charles Kraehn et Patrick Jusseaume n’avait pas complètement disparu des présentoirs des libraires ; le scénariste de Gil St André a lancé en 2016 l’excellent spin off L’Aviateur, dont nous vous avions fait les chroniques ici et . C’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous avions accueilli le retour de ce thriller maritime, qui est devenu au fil des années un classique de la BD franco-belge. Notre attente a été récompensée, cet Avis de tempête est de bonne facture.

Tout en continuant de faire évoluer ses personnages, J-C Kraehn n’oublie pas d’aborder des problématiques historiques et de géopolitiques régionales peu évoquées dans les médias. Il nous distrait tout en nous instruisant, dans le bon sens du terme. Cet album est aussi l’occasion pour lui de rendre hommage à l’immense Hergé et au romancier Henry de Monfreid, qui avait popularisé les histoires de contrebandiers dans la Corne de l’Afrique. Enfin, l’auteur confirme avec cet album sa volonté de proposer à l’avenir des histoires complètes en one-shot pour la suite de la série Tramp. L’album se termine par un dossier reprenant une interview récente de Kraehn au cours de laquelle il se penche ses deux séries. Cet entretien est illustré par des dessins inédits de Patrick Jusseaume.

Est-ce la fin d’une collaboration fructueuse ?

La question mérite d’être posée. Depuis quelques temps, la maladie avait freiné le travail de Patrick Jusseaume. C’était déjà le cas fin 2011, lorsqu’il travaillait sur le dixième tome de la série, Le Cargo maudit. Une paralysie momentanée de la main l’avait empêché de terminer ses planches. Jean-Charles Kraehn et la coloriste Patricia Jambers, qui officie depuis sur le spin-off L’Aviateur, l’avaient suppléé pour terminer l’album dans les temps. Jambers avait repris à son compte les couleurs de l’illustration de la couverture et des planches à partir de la page 33, tandis que Kraehn s’occupait du crayonné et de l’encrage des pages 51 à 56, ainsi que du dessin de couverture de l’album.

Depuis, Patrick Jusseaume avait pris son temps durant sa convalescence pour retrouver ses automatismes. Dessinateur méticuleux et passionné par son travail, il s’est consacré durant trois ans à la réalisation de ce onzième tome de la saga maritime. Mais sa santé étant devenue fragile, il dû renoncer à la trentième planche de cet Avis de tempête. C’est donc en toute logique que Kraehn et Jambers aidèrent leur ami en terminant les 24 dernières pages de cet album. Ce qui explique pourquoi celui-ci est divisé en deux chapitres.

Il serait présomptueux de spéculer sur l’avenir de Tramp mais la lecture de ce nouvel épisode nous a donné le sentiment qu’un passage de flambeau entre le dessinateur et son scénariste est en train de se faire. Si cela devait vraiment se produire, il est certain que Jean-Charles Kraehn assurerait le job sans aucun problème. Auteur complet, il nous a suffisamment prouvé sa dextérité de dessinateur tout au long de sa grande carrière. Et la qualité de la vingtaine de planches qu’il a réalisé pour ce T.11 le prouvent une nouvelle fois. Néanmoins, le coup de patte de Patrick Jusseaume nous manquerait quand-même, tant le dessinateur a su capter et retranscrire l’époque et l’ambiance dans lesquelles se déroulent les aventures de Yann Calec. Son départ serait une perte importante pour la série, assurément.

Tramp T.11 : Avis de tempête
Jean-Charles Kraehn & Patrick Jusseaume (c) Dargaud

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Tramp T.11 : Avis de tempête - Par Jean-Charles Kraehn & Patrick Jusseaume - Dargaud

- Commander cet album sur Amazon ou à la FNAC

À lire sur ActuaBD.com :

  • Les chroniques des T.9 et 10 de la série Tramp
  • Les chroniques des T.1 et 2 de la série L’Aviateur
 
Participez à la discussion
3 Messages :