André Juillard, prochain invité d’honneur au Festival de Solliès-Ville

  • Après une présidence américaine avec Art Spiegelman, le célèbre Prix Pulitzer figure de l’Underground, et son épouse Françoise Mouly, directrice artistique d
    au New Yorker, le désormais incontournable festival de Solliès-Ville, le dernier de l’été, a couronné un auteur français qui représente la quintessence du classicisme de la bande dessinée franco-belge : André Juillard.

Né en 1948, André Juillard débute dans Formule 1, une publication de Fleurus Presse, avant de rejoindre Pif Gadget où il rencontre Patrick Cothias. Ils produisent ensemble Masquerouge, une histoire de cape et d’épée dans la France de Louis XIII, bientôt éditée en albums chez Glénat.

Avec le même, il crée dans Circus la série Les 7 vies de l’épervier (Glénat, 1982) qui lui vaut reconnaissance et succès, tandis que Jacques Martin, le dessinateur d’Alix, lui confie une nouvelle série : Arno (Glénat, 1983).

André Juillard, prochain invité d'honneur au Festival de Solliès-Ville
"Les 7 Vies de l’Epervier" avec Cothias
(c) Glénat
Blake & Mortimer avec Yves Sente
Ed. Blake & Mortimer

La BD d’auteur lui tend les bras dans À Suivre) avec Le Cahier bleu (Casterman, 1993) qu’il assure seul mais il continue son cheminement de créateur de séries classiques avec Cothias encore, dans une spin off des 7 vies de l’épervier avec Plume aux vents (Dargaud, 1994). Il reçoit bientôt le Grand Prix de la Ville d’Angoulême (1996).

Yves Sente scénarise pour lui la reprise de Blake & Mortimer qu’il assure en alternance avec d’autres dessinateurs. Toujours sur la brèche, il produit encore Le long voyage de Léna avec Pierre Christin avec qui il livre encore deux autres album chez Dargaud, tandis que le galeriste Daniel Maghen publie un magnifique recueil de dessins.

Le festival BD-FIL de Lausanne lui avait consacré une grande exposition rétrospective de 250 œuvres en 2008. Récemment, [le festival d’Aubenas_>http://www.actuabd.com/Andre-Juillard-invite-d-honneur-du] et l’Ecole des Gobelins l’avaient également mis à l’honneur.

André Juillard et Art Spiegelman à Solliès-Ville cette année. La rencontre entre deux visions totalement différentes de la bande dessinée, avec comme points communs le talent et la qualité.
Photo : DR

Par ailleurs, le festival a remis ses autres prix dont un prix spécial pour Joost Swarte, particulièrement remarqué cette année puisque nous le retrouverons lors des prochaines Rencontres Chaland (nous vous en reparlerons très bientôt). Sans plus attendre, voici le Palmarès 2010 :

Grand Prix : André Juillard pour « Le long Voyage de Léna » et « Léna et les trois femmes » (édition Dargaud).

Prix spécial du jury : Joost Swarte, pour l’ensemble de son œuvre.

Meilleure collection : collection Rivage Noir (Casterman), grâce à Baru, Berlion, Hyman, Loustal, Pinelli et Lax.

Meilleur graphiste : Claire Wendling pour « Daisies » (collection Métamorphose).

Révélation 2010 : Man Arenas pour « Yaxin et le Faune » (collection Métamorphose).

Meilleur album Enfants : Loïc Jouannigot pour « Petit mardi » (édition Dargaud).

Meilleure série (remis par Olivier Biscaye, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin) : Enrico Marini et Stephen Desberg pour « Le Scorpion » (édition Dargaud).

Meilleur illustrateur : Antoon Krings pour « Les drôles de petites bêtes » (édition Gallimard).

Meilleur album « humour » : Dany pour « Les Guerrières de Troy », et Éric Cartier pour « L’Expédition d’Alunys » (édition Soleil).

Vainqueurs du concours de BD amateur (8-25 ans) : Pierre-Louis Chardon (plus de 15 ans) et Félix Josselin (moins de 15 ans).

Tous les lauréats de Solliès-Ville cette année
Photo : DR

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :