Newsletter ActuaBD

Arzach en Chine

15 janvier 2014 0 Actualité par Yohan Radomski
🛒 Acheter
  • Quatre décennies après avoir pris son envol au-dessus de la table à dessin de Jean Moebius Giraud, le guerrier silencieux survole désormais les pics sacrés taoïstes et les villes polluées de l'Empire du Milieu. Une petite révolution culturelle.

Ce mois de janvier voit donc l’arrivée en Chine du "guerrier solitaire chevauchant son infatigable ptérodelphe", accueilli dans la nouvelle collection "les grands maîtres de la bande dessinée classique européenne" des éditions SDX.

L’album reprend la version éditée en 2011 par Les Humanoïdes Associés.
Il comprend donc "La Déviation", récit au titre on ne peut plus symbolique dans l’histoire de l’évolution artistique de Jean Moebius Giraud. Suivent six récits muets et quelques pages en dessin automatique composant l’univers d’Arzach, et parues dans les années 1970.

Arzach en Chine
La couverture sous jaquette d’Arzach version chinoise

Enfin "La Légende d’Arzach" dessinée en 1987 aux États-Unis, alors que le dessinateur cherche à développer ses personnages, entre autres Starwatcher et le Major Grubert.

Ce curieux récit est une sorte de synopsis féérique qui relie "Arzach" et "La Déviation" et est surtout remarquable par le fait que notre guerrier volant sort tout à coup de son silence et clame fièrement son identité. Un sacrilège qui ouvre au personnage de nouveaux horizons et conduira au bel album "Arzak l’arpenteur", sorti en 2010.

Page 1 de "La légende d’Arzach" version chinoise

Bien édité, l’album chinois se présente fièrement sous jaquette, serre précieusement les cahiers cousus qui composent ses 56 pages et est complété par une biographie de l’artiste.

Les éditions SDX annonce par ailleurs la publication dans cette collection du "Garage hermétique", de deux albums d’Emmanuel Lepage, de cinq albums de Sergio Toppi, et de la série Blacksad. Une autre collection est consacrée aux auteurs chinois, avec notamment la publication d’œuvres de Zhang Xiaoyu.

Un programme éclectique de publication qui, espérons-le, fera pétiller les yeux des jeunes lecteurs chinois et étonnera les amateurs de beau dessin.

Page 2 de "La Déviation" version chinoise

(par Yohan Radomski)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD