Newsletter ActuaBD

Carla & Carlito : Black out de la presse française ?

  • Hier soir, au café Barge, on lançait la nouvelle bande dessinée de Cohen, Malka & Riss, une chronique « kärchée » de la carrière de Nicolas Sarkozy : Carla et Carlito ou la vie de château (éditions 12 bis).

Cet album n’est évidemment pas passé inaperçu puisque des affiches 3 X 4 ont animé le métro parisien et commencent à fleurir sur les murs de province. Après un flottement d’une semaine au moment de la mise en place, les ventes se sont mises à décoller à toute vitesse : l’album est déjà réimprimé et devrait passer le cap des 100.000 exemplaires vendus d’ici la fin de l’année. Sarkozy reste vendeur. Le ministre Devedjan peut être content : son plan de relance a déjà commencé à avoir des effets en librairie !

Mais ce qui faisait sourire les auteurs hier soir, c’est l’impressionnant silence de la presse hexagonale. Alors qu’avant les élections les articles de presse sur La Face kärchée se comptaient par centaines, le Premier Ministre Dominique de Villepin ayant déclaré que cet album était « son livre de chevet », aujourd’hui, les grands médias français se taisent. Chez France Télévision, les sujets de reportage sont, nous dit-on, poliment écartés. Hebdomadaires et quotidiens, du JDD, au Monde, en passant par Le Parisien ou Libération – à l’exception notable de Marianne, tous observent un silence assourdissant. Il faut dire qu’entre-temps, M. Sarkozy est devenu Président de la République !

Carla & Carlito : Black out de la presse française ?
Cohen, Riss et Malka, "blacklistés" dans la presse française ?
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le plus étonnant, c’est qu’à l’étranger, on n’a pas ces pudeurs de jeune fille : la presse anglo-saxonne, The Independant New York Times, The Telegraph, Sunday Times, la BBC, la Stampa en Italie, Der Spiegel en Allemagne, Le Vif/L’Express en Belgique, El Pays en Espagne, au Japon, au Brésil ou en Russie, tous ont relayé l’info, faisant parfois de grands papiers d’éloges. En France, « rien  », nous dit l’éditeur qui a envoyé un communiqué à ce sujet à la presse. « La presse française flippe, elle s’autocensure, nous dit Laurent Muller, associé de 12Bis, Il ajoute : « Si le bouquin était pourri, ils l’auraient allègrement allumé ». Quand on lui fait observer que même Charlie Hebdo n’en a pas parlé [1], l’éditeur affirme que « Ça, ça va s’arranger !  »

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

On peut aussi visiter le Blog de Carlito

[1Risss est l’un des dessinateurs piliers de la rédaction ; Richard Malka est par ailleurs l’avocat de Charlie Hebdo.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • " Charlie Hebdo n’en as pas parlé " ???

    Vous déraillez... Le journal a prépublié la première partie de l’album en avril dernier auprès de ses abonnés.

    Au fait, et Siné hebdo, il en parle, lui ???

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 12 décembre 2008 à  13:11 :

      " Charlie Hebdo n’en as pas parlé " ???
      Vous déraillez... Le journal a prépublié la première partie de l’album en avril dernier auprès de ses abonnés.

      Ça, c’était avant l’été. Depuis, c’est le "black out". ;)

      Au fait, et Siné hebdo, il en parle, lui ???

      Apparemment non. C’est bizarre. Siné n’est pourtant pas aux ordres de Sarkozy ;)

      Répondre à ce message

  • Peut-être que les journalistes en ont un peu marre de chroniquer des bouquins sur Sarko. Mais quand on s’intéresse plus à toi, ça fait plus classe de se la jouer "c’est parce que je déraaange". En tout cas, la pompe à fric Sarko+BD, Sarko+chtis, etc., ça continue à fonctionner.

    Répondre à ce message

    • Répondu par peter07 le 13 décembre 2008 à  11:24 :

      pourquoi la presse n’en parle pas ? C’est simple c’est au moins le cinquantième album sur Sarko, la pompe à fric pour les gôchistes fonctionnent très bien quand ça les arrange, c’est dommage que ces petits marquis sectaires n’est pas le même esprit critque à l’égard de certaines personnalités de la Gôche, comme Besancenot par exemple. J’adorerai lire des BD sur la relation amoureuse entre Besancenot et l’assassin d’Action Directe, sur Buffet et sa purge au PC (ou ce qu’il en reste), sur Aubry qui fait des courbettes aux islamistes en supprimant la mixité dans les piscines municipales à Lille ... Il y a de la matière

      Répondre à ce message

  • Peut-être simplement que ce bouquin est mauvais, vu les auteurs l’inverse serait étonnant.

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 13 décembre 2008 à  23:17 :

      J’avais lu la première partie de ce livre dans un supplément à Charlie-Hebdo (bof...comme dirait l’ami Gaston !!). Lors d’un récent séjour à Paris, j’ai été étonné par les gigantesques et nombreuses publicités dans le métro (excellente couverture très drôle, au demeurant !!), mais je trouve que l’on parle déjà assez de Sarkozy sur TF1, dans l’Express, le Point, etc etc.
      Je vais encore passer pour un vieux réac, mais je préfère la lecture-évasion à la lecture "petit commentaire narquois qui se croit malin sur l’actualité peu reluisante". Ceci dit, le livre semble bien formaté pour faire un convenable cadeau de Noël aux sarkozistes et à ses ennemis. Soit à peu prés tout le monde au global, un joli coup de marketingue, Messieurs les éditeurs !

      Répondre à ce message

  • Carla & Carlito : Black out de la presse française ?
    16 décembre 2008 18:50, par Poliveau59

    Une des raisons du silence : l’album est exécrable : scénario poussif, dessin affreux. Ce qui est plutôt suspect, et politique, c’est l’éloge fait à l’étranger !

    Répondre à ce message

  • L’effet de mode est en train de passer. Voilà la raison du désintéressement de la presse !

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD