Chaland à Champaka : une expo muséale

10 novembre 2019 5 commentaires
  • Dans la foulée de la parution de l'ouvrage « Yves Chaland – Une vie en dessins » (Champaka – Dupuis), la galerie bruxelloise Champaka fait une nouvelle fois la part belle à l'auteur. Une exposition tout simplement exceptionnelle !

Nous vous présentions il y a quelques jours la splendide biographie d’Yves Chaland en dessin, éditée par la nouvelle structure Champaka au sein de Dupuis. Rien d’étonnant à ce que cette publication soit soutenue par une exposition au sein de la Galerie Champaka de Bruxelles, car le fondateur de Champaka, Eric Verhoest, est certainement l’éditeur qui maîtrise le mieux le sujet, pour avoir réalisé une grande série d’ouvrages, de sérigraphies et d’expositions autour du travail de l’auteur.

Chaland à Champaka : une expo muséale
Chevalier Blanc - Echec au roi - Couverture pour Ed. Magic Strip (1981)

L’exposition qui se tient actuellement à Bruxelles est pourtant exceptionnelle à la vue des originaux choisis pour la composer, tant dans la qualité que dans la pluralité des pièces présentées. Chaque oeuvre rivalise avec la précédente et la suivante : planche, travail publicitaire, couverture, dessin pour la publicité, collectif, récit parodique pour Métal Hurlant, etc.

Le Retour du Major : Grubert à Hollywood (1984)

Pourtant, on comparant les dates de réalisation, on se rend compte que Chaland était capable de réaliser des dessins aux atmosphères et aux graphismes très éloignés dans une même période de sa carrière. Éblouissant !

Le Géant et le Xylorak - 1981 - planche 1

Tout aussi surprenant, une gouache réalisée pour une couverture de Métal Hurlant, et dont son épouse, Isabelle Beaumenay-Joannet expliquait dans la monographie qui vient de paraître, qu’il réalisait cela en quelques heures un dimanche après-midi !

Bob Mémory - planche 4 - 1982

Cette surprenante facilité ne retire rien à la virtuosité qui se dégage de chaque œuvre présentée : une merveille d’équilibre et de lisibilité, campant une atmosphère à chaque fois différente : de la tension à l’humour, de l’historique à l’anticipation, du narratif au pédagogique. Une vie au service du dessin...

Dionnet et Manoeuvre Détectives - 1983 - Dessin pour l’émission TV "L’Impeccable" sur Antenne 2

Dès lors, on comprend qu’Isabelle Beaumenay-Joannet ait choisi de ne vendre que quinze dessins parmi la quarantaine d’œuvres exposées. Afin qu’elle puisse continuer de valoriser le travail de Chaland grâce à de futures expositions, pour mettre en avant le travail de cet auteur incomparable qui continue d’impressionner et d’inspirer près de trente ans après sa disparition.

Le Jeune Albert - planche 13 - 1985.

La limite des quinze dessins fixée a d’ailleurs rapidement été atteinte. Cela ne doit surtout pas empêcher de profiter du beau temps régnant à Bruxelles pour venir visiter cette exposition qui prend les atours d’une salle de musée : elle mérite largement le voyage !

Les Aventures de Spirou - Cœurs d’Acier - planche 9A - 1981.
Illustration pour carte postale

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Exposition-vente : Chaland - Une vie en dessins chez Champaka (Bruxelles).
Jusqu’au 16 novembre 2019.

GALERIE CHAMPAKA BRUXELLES
27, rue Ernest Allard
B-1000 Bruxelles

Tel : + 32 2 514 91 52
Fax : + 32 2 346 16 09
sablon@galeriechampaka.com

Horaires
Lundi et mardi : sur rendez-vous
Mercredi à samedi : 11h00 à 18h30

Photo : Charles-Louis Detournay.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Chaland à Champaka : une expo muséale
    10 novembre 22:54, par Carbo

    Dépêchez-vous d’aller voir cette superbe expo, elle ferme samedi prochain !

    Sinon Mr Pasamonick pourrait-il nous livrer un petit souvenir inédit sur cette époque où sa maison d’édition Magic-Strip commandait à Chaland des couvertures inédites comme celle de cet Echec au Roi en visuel dans cet article ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 11 novembre à  10:31 :

      Oui, c’était fait avec l’accord des époux Funcken qui étaient encore de ce monde. Nous ne voulions pas reprendre de vieux dessins pour faire les couvertures, afin de conférer aux albums une touche un peu plus moderne. Elles étaient mise en couleurs par Isabelle au Ben-Day. Commentaire de Vandersteen à la vue des couvertures du Prince Riri : "Si votre gars cherche un job, je l’accueillerais bien dans mon studio..."

      Répondre à ce message

      • Répondu par Carbo le 11 novembre à  18:43 :

        Et comment Chaland avait-il pris cette demande pour la couverture à la manière de Funcken ?
        Est-ce une de ses séries d’enfance ?
        A-t-il créé cela rapidement ?
        Était-il satisfait au moment de voir l’album en librairie ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 11 novembre à  22:22 :

          C’était un rapide. Je crois qu’il appréciait ces séries un peu maniéristes et plutôt bien faites. Je crois qu’il les a découverte a posteriori, à l’âge adulte. Cette couverture était vraiment réussie, je suppose qu’il devait en être satisfait.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Carbo le 12 novembre à  09:11 :

            Les époux Funcken avaient-ils rencontré Chaland au terme de ce travail ? Ou avaient-ils simplement émis un avis "à la Vandersteen" ?

            Et quel était le tirage de ce genre d’album chez Magic Strip à l’époque ?

            Répondre à ce message