Newsletter ActuaBD

Démonax - Fabrice Erre - 6 Pieds sous Terre

  • Fantomas peut se ranger des voitures, et Arsène Lupin arrêter de jouer les gentlemen... Démonax est arrivé, et lui seul peut faire face à des malfrats jaloux, un commissaire à ses trousses, un reporter belge (ce sont les pires) en quête d'aventures, des monarchistes en costume de Casper, et un savant fou qui se prend pour Frankenstein.

Fabrice Erre, qui signe ici son premier album, semble décidé à prendre ses lecteurs à rebrousse-poil (qu’ils ont fort soyeux, n’en doutons pas) : sitôt présenté son "plus grand bandit de l’univers", celui-ci est assommé par des collègues bien peu polis qui lui piquent son butin, et se réveille prisonnier d’un savant aux visées débauchées. Mais le butin était piégé ! Le commissaire Lepitre (ne lui dites pas qu’il porte bien son nom) est certain d’enfin capturer l’ennemi public numéro un.
L’arrivée d’un jeune reporter belge aussi enthousiaste que poli (lui) à la recherche du bandit masqué complique encore un peu plus les choses, comme l’apparition de partisans du rétablissement de la monarchie sur le point de mettre à exécution leur complot. Mais la cerise sur le gâteau est le but du savant fou : utiliser le cerveau de Démonax pour parachever une créature artificielle qu’il a créée légèrement mieux balancée que le monstre de Victor.

Démonax - Fabrice Erre - 6 Pieds sous Terre

On le comprend, Erre assume et revendique ses inspirations, les romans-feuilletons du début du siècle dernier. Mais l’intérêt principal de ce joyeux foutoir est la façon dont il subvertit leurs codes et part dans des directions complètement inattendues. Nous défions quiconque de prévoir la fin de l’ouvrage !

Le dessin de l’auteur est probablement moins abouti que son écriture, mais cela ne l’empêche pas de s’amuser, et nous avec. Ses personnages ont des vraies gueules, et une belle énergie se dégage de ses cases.

Ne vous privez donc pas du plaisir de suivre les aventures du plus grand bandit de l’univers... même si celui-ci passe tout l’album attaché à une table d’opération à attendre le transfert de son cerveau dans le corps d’une pulpeuse créature.
Certains n’en demanderaient probablement pas plus.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD