Acriboréa - T1 : L’incertain - par Cordurié, Créty & Cordurié - Delcourt

4 avril 2006 0 commentaire
  • La collection {Néopolis} des Editions Delcourt, riche déjà d'une quarantaine de titres, accueille un nouveau venu: {Acriboréa}. La science-fiction n'en finit pas d'inspirer les auteurs.

2465. Pour assurer sa survie, l’humanité a colonisé, depuis près d’un demi-siècle, la planète Acriboréa dans le lointain système de Ruivivar. Les colons s’apprêtent à accueillir 12 millions de personnes constituant la deuxième vague de migrants. Les natifs de Ruivivar, les Malorgnes, surveillent cela de très, très près...

Prévoyez du temps pour lire cet album ! Le scénario imaginé par Sylvain Cordurié est très dense, plusieurs intrigues s’entremêlant. Cela nous vaut d’ailleurs un début un peu confus à la première lecture. Mais une fois l’univers et les personnages bien identifiés, cette impression disparaît. Le scénariste ne cache pas ses influences (Blade Runner, Minority Report, Star Wars...), mais son histoire reste toutefois originale.

Côté dessin, Stéphane Crety ne ménage pas ses efforts. La ville d’Ormance fourmille de détails et de perspectives hallucinantes. Les décors urbains à l’architecture complexe dénotent d’une réelle personnalité graphique. La maturité du trait apporte une touche de réalisme et de crédibilité. Mais dans une histoire complexe comme celle-ci, attention à la ressemblance entre certains protagonistes, car cela nuit à la lisibilité.

Ce premier tome est plutôt convaincant et les développements scénaristiques potentiels nombreux. Acriboréa devrait donc trouver sa place dans les séries de science-fiction incontournables de la collection Néopolis.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?