Happy Zep

25 avril 2010 8
  • Après le succès de [Happy Sex publié l’année dernière->http://www.actuabd.com/Happy-Sex-le-nouveau-Zep-est-en], ce roué de Guy Delcourt a décidé de prolonger l’embellie en publiant en mai prochain Happy Girls, en attendant Happy Rock en Septembre. Trois Zep en deux ans alors que le dessinateur suisse est en plein dans la réalisation de son film ? Il fait comment le Guitou ?
Happy Zep
"Happy Rock" de Zep. A paraître en Septembre
Editions Delcourt

Il y a un truc, évidemment. En réalité, cette « nouveauté » n’en est pas une. Il s’agit de la réédition sous un nouveau titre d’un album publié chez Dupuis en avril 1997 : Les Filles électriques [1]. Attiré chez Dupuis par Thierry Tinlot, Zep avait également publié dans Spirou le contenu d’un autre album, L’Enfer des concerts (octobre 1999), que Delcourt republiera en septembre sous le titre Happy Rock.

C’est triplement malin de la part de l’éditeur de la rue d’Hauteville car, en unifiant ces ouvrages sous un label générique, il réhabilite deux titres excellents de l’auteur suisse un peu passés inaperçus dans une collection qui a fait long feu, Humour Libre, pendant humoristique infructueux de la collection Aire Libre.

Cela permet aussi au label parisien de surfer sur le succès de Happy Sex, troisième meilleure vente de l’année 2009.

Et ça l’autorise enfin d’offrir à Zep une collection où il peut sans vraiment de contrainte décliner des thèmes humoristiques qui lui tiennent à cœur et qui lui permettent de sortir de l’univers enfantin de Titeuf.

"Happy Girls" de Zep
(c) Zep & Delcourt

Quant au lecteur qui n’aurait pas vu passer ce petit bijou, il retrouvera toute la verve d’un Zep enjoué, décalé et drôle, qui arpège sur les interrogations de la sexualité à l’adolescence. Il considère que cet âge est difficile car l’ado garde un esprit d’enfant avec une envie très forte d’être adulte, tout en ayant un corps pas trop raccord avec ses intentions : « Comme un déguisement mal ajusté » dit Zep avec un bon sens de la formule.

C’est irrésistible et interpellant puisque chacun de nous est passé ou passera par cet âge ingrat.

"Happy Girls" de Zep
(c) Zep & Delcourt.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

[1Cette information est mentionnée dans l’ouvrage.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Happy Zep
    26 avril 2010 20:23

    C’est beau le recyclage.
    C’est dans l’air du temps.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 avril 2010 à  10:56 :

      C’est écolo, et ça s’appelle de la ré-édition.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Hubert le 27 avril 2010 à  14:09 :

        Quand un produit est recyclé, le mieux c’est tout de même de l’afficher sur le produit.
        Là on change l’emballage pour mieux "tromper" l’acheteur mal renseigné ou qui ne déballe pas l’album (si il est emballé comme Happy Sex)

        Répondre à ce message

        • Répondu par Oncle Francois le 28 avril 2010 à  23:05 :

          Un lecteur averti est un lecteur d’actua-BD, il faut le rappeler.

          D’autre part, certains libraires sympas ont un exemplaire ouvert, sans blister, ce qui permet de les feuilletter (voire de les lire sur place, quand c’est possible).

          Tout celà n’est du bénévolat, simplement un client déçu est un client perdu. Et effectivement quand on change le titre et la couverture, il y a des risques de l’être....

          Répondre à ce message

  • Happy Zep
    27 avril 2010 14:18

    Je suis très surpris que Dupuis ait revendu à Delcourt ces deux albums de Zep. Je suis sûr que Delcourt arrivera à faire des best-sellers de ces deux albums. Dupuis n’y est pas parvenu. Mais Dupuis a commis l’erreur de se servir de Zep pour lancer une collection, Humour Libre pour ne pas la citer. La collection n’ayant pas trouvé son public, les deux albums de Zep sont passés un peu inaperçus (auprès du très grand public en tout cas).

    Répondre à ce message

  • Happy Zep
    1er mai 2010 02:04, par JEAN-PAUL DE PERETTI

    ...Sans doute,un juste retour des choses ...J’ai un truc à dire. ZEP est, à mon avis, un auteur qui dès le départ s’adressait à un public adulte (ou adolescent). Son tout premier Album punkoïde "AMANITE BUNKER" (en couleurs, à l’époque !) semble le prouver construit autour d’un héros-gamin qui n’est autre que l’ancêtre direct de TITEUF ! Ses éditeurs de l’époque (ATOZ, en 1991) ne le niaient pas qui avaient une certaine considération pour mon fanzine "SEXPLOSIF" ATOMIK (ou encore pour le personnage que j’avais créé "BEBERT, 13 Ans" édité par MAGIC STRIP-LOEMPIA En 1990) et qui ne le cachaient pas, lorsque nous nous croisions au fil de FESTIVALS INTERNATIONAUX DE LA B.D. comme ANGOULEME, ou encore SIERRE en Suisse, voire même DURBUY en Belgique, alors qu’ATOMIK faisait les beaux jours (et même les jours pluvieux !) de ces SALONS obligés du 9ème art. Mais plus de 20 années se sont écoulées depuis... (entre 1986 et 1992)

    - JEAN-PAUL DE PERETTI (alias DOC’ J.P.P.)

    Répondre à ce message

  • Happy Zep
    1er mai 2010 02:11, par JEAN-PAUL DE PERETTI

    ...J’amire le travail de ZEP.

    - DOC’ J.P.P.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JEAN-PAUL DE PERETTI le 11 juillet 2010 à  21:23 :

      ...J’admire le travail de ZEP ! Amical salut. - DOC’ J.P.P.

      (Je me répète, mais c’est à cause de la coquille précédente... non pas celle de Caliméro !)

      Répondre à ce message