Ingrid de la jungle - Par Serge Scotto, Stoffel & Di Martino - Fluide Glacial

17 novembre 2010 1
  • Subtil mélange entre farce parodique et satire politique, cette version délurée de la libération d'Ingrid Bétancourt est un excellent album de Fluide, dans la pure lignée de l'éditeur.

Depuis six longues années, Ingrid Petancourt est retenue par la F.A.R.C.E. (Force armée révolutionnaire du colombin équatorial). Malgré un combat de tous les jours pour tenter une évasion chaque fois avortée, Ingrid ne perd pas courage.

En effet, loin en France, son ancien professeur devenu premier ministre ne cesse de penser à elle. Mais De Grillepin pourra-t-il tenter l’évasion impossible alors qu’un fourbe ministre de l’intérieur ne cesse de l’agacer ? Le calvaire d’Ingrid prendra-t-il fin lors d’une évasion spectaculaire en hélicoptère, par un commando d’agents occidentaux méconnaissables sous leur fausse moustache brune et leur tee-shirt Chian Guevara ? Le suspens est haletant...

Ingrid de la jungle - Par Serge Scotto, Stoffel & Di Martino - Fluide Glacial
Telle une Bobo au féminin, Ingrid n’a qu’une idée : s’évader !

C’est sans doute l’un des plus beaux épisodes médiatiques de ces dernières années, avec un excellent bonus pour Nicolas Sarkozy ! Comment dès lors s’étonner de retrouver sa transposition en bande dessinée, alors que les albums traitant de Sarkozy sous toutes les coutures se vendent comme des petits pains ?

Sauf que cette Ingrid de la Jungle parvient au juste équilibre entre album loufoque et critique politique adroite ! On rit devant les évasions impossibles d’Ingrid, et devant sa quête de civilisation qui devient un labyrinthe dont le lecteur devrait trouver la sortie... si elle existe ! De même, l’idylle entre Ingrid et Dominique de Grillepin est la nouvelle preuve d’une dérision bien dosée.

Si l’humour (trash) est omniprésent...

D’un autre côté, les tensions entre les divers membres du gouvernement égratignent fort bien les rivalités du moment, tout autant que les missions de sauvetage avortées, souvent dues à un manque de préparation. Les autres épisodes ne sont pas oubliés : la médiatisation d’Ingrid, la rencontre avec le pape, mais aussi l’élection de Sarkozy et la passation de pouvoir avec Jacques Chibrac (que deviendront les canards de l’Elysée ?).

Bref, un album à la fois drôle et corrosif, qui se termine sur l’arrivée de Carla Bruti et dont on aimerait voir la suite.

...la réflexion politique n’est jamais bien loin !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :