LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE, le film événement de Sylvain Chomet

  • Prévu pour apparaître sur les écrans français le 13 juin 2003, Les Triplettes de Belleville promet d'être déjà un événement. Produit par les Armateurs (Kirikou la sorcière), le dessin animé de Sylvain Chomet a déjà reçu les honneurs de la sélection officielle à Cannes cette année. Lors de sa sortie en France, il jouira d'une distribution de 200 copies en salle, assurée par Diaphana, et sera accompagné par trois autres dessins animés européens. Une manière d'occuper le terrain.

LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE, le film événement de Sylvain Chomet
D’une facture exceptionnelle, usant des techniques inédites d’animation (assurée par un studio belge : Walking The Dog), tandis que le récit -sans un dialogue- mène le spectateur dans une trépidante course-poursuite nostalgique, ce film est susceptible selon nous de faire de par le monde une carrière à la Amélie Poulain.

Un auteur de BD

Sylvain Chomet n’est pas un inconnu dans le monde de la BD. Emoulu de l’école de la BD à Angoulême, il avait publié ses premiers travaux chez Futuropolis au début des années 80. Depuis, il s’était consacré au scénario avec des séries comme Léon La Came dessinée par Nicolas de Crécy (Casterman) ou Le Pont dans la Vase mis en images par Julien Chevillard (Glénat). Ce sont, comme dans les Triplettes, des univers étranges peuplés de marginaux tentant d’exprimer leur existence dans un monde qui les broie dans une étouffante normalité. Si sa collaboration avec Crécy semble s’interrompre pour l’instant, tant il est accaparé par ses projets d’animation, celle qu’il assume avec Chevillard devrait continuer, constituant une saga qui n’est pas sans rappeler Les Cités Obscures.

Double lecture

Le débat qui occupe les professionnels du cinéma est de savoir pour quel public il s’adresse : les adultes ou les enfants ? Le Film Français utilise d’emblée une référence bédéphilique en répondant : « De 7 à 77 ans ». Interrogé par ce journal, Didier Lacourt, responsable de la distribution de Diaphana, prédit que « les parents amèneront leurs enfants plutôt que les enfants leurs parents ». En fait, il semble bien que les professionnels du cinéma ont tiré les leçons d’Astérix, Mission Cléopâtre d ?Alain Chabat. Celui-ci avait fait le double de recettes de son prédécesseur, pourtant également animé par le duo Depardieu-Clavier. La potion d’Alain Chabat pour réussir ce challenge ? Proposer, comme dans les BD de Goscinny et Uderzo, une double lecture qui satisfasse aussi bien les enfants que les adultes. C.Q.F.D. dirait Jules César !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Bonjour
    Je suis deja allée voir ce film deux fois : a chaque fois je le redecouvre avec une personne différente qui elle aussi l’adore
    L’absence de parole ne gene absolument pas et au contraire me permet de me concentrer sur les expressions des visages
    Lhistoire est tout a fait banale mais ce film necessite d’etre revu plusieurs fois car il y a plein de sous entendus qui font bien rire quand on les connait : c’est un astérix moderne
    La musique est très entrainante
    Après l’avoir vu deux fois j’ai reperé quelques petits trucs : regarder bien les numeros(69 et 307...) a mon avis ce n’est pas un hasard et toute les allusions qui tourne autour de la mafia(course poursuite a la fin : le bébé, l’escalier...)
    En clair ce film est une petite merveille a consommer sans modération

    ps:je recherche des site , des forums ou je pourais dialoguer avec des personnes qui ont aimé ce film et pouvoir parler des sous entendus

    Répondre à ce message

    • Répondu par JC Lebourdais le 17 juillet 2003 à  11:38 :

      cote graphique, on dirait du Kyle Baker. Superbe.

      JC

      Répondre à ce message

    • Répondu par Alice le 27 juillet 2003 à  11:31 :

      Salut, moi c’est Alice.
      Je suis aussi allée voir le film et je l’ai trouvé
      génial. J’adore dessiner et j’aimerais faire des dessins animés . Le problème : je ne vois pas du tout comment faire, alors, si vous avez un tuyau, répondez-moi !!!
      Merci de me répondre sur mon adresse e-mail.
      alice-lilice.milcent@laposte.net

      Répondre à ce message

    • Répondu par PIERRE le 7 février 2004 à  08:19 :

      Je compte bien le revoir une deuxieme fois . Nous sommes en debut fevrier 2004 et les triplettes sont sorties ici ( montreal ) que recemment . Animation tres coulee , exemple les scenes de traversee de col en montagne sont des images digitalisees et ensuite colorees et retouchees pour qu elles aient l air plus dessin anime . Ca ressemble a rien d autre de commercial a part les films de Chomet ou de ses nombreux collabo. Je donne 4 etoiles et demie pour cette bd animee classee disons -le pour adultes nostalgique (cameo des annees 60)

      Répondre à ce message