Les Ch’tis chont lô !

1er novembre 2008 9 commentaires
  • Impossible de passer à côté des albums des Ch’tis qui envahissent les devantures. À la sortie du DVD se combine une adaptation en bande dessinée du film culte : focus sur un exercice périlleux, mais plutôt bien réussi.

Ces dernières semaines, nous avons été balayés par la vague Ch’tis : l’explicative Vérité sur les Chtis chez Vents d’Ouest, les blagues Ch’tis ainsi que l’intimiste une enfance Ch’ti chez Delcourt , les Ch’tis et les blondes en Ch’tis chez Soleil, et j’en passe. Quoi de plus naturel après ce film-évènement de Dany Boon qui a explosé le box office !

Les Ch'tis chont lô !Alors que le DVD du film culte est disponible à la vente, Delcourt innove également adaptant directement le film Bienvenue chez les Ch’tis en bande dessinée.

Si ce travail peut paraître anodin, il est pourtant plus périlleux qu’il n’y paraît, car l’album doit satisfaire ceux qui ont vu le film, et ceux qui sont passés à côté, il faut ‘croquer’ les acteurs, et tout faire tenir dans un 46 pages sans trop tarder à le finaliser.

Le scénariste Pierre Veys nous en explique la genèse : « Nous voulions tous les deux travailler sur un projet dans ce style et qui nous fasse plaisir. Guy Delcourt nous alors proposé en mars dernier d’adapter le film de Dany Boon. Nous avons donc mis cinq mois pour réaliser cet album, mais à un rythme effréné de douze heures par jour. Aidé par l’appui visuel et les repères du film, nous avons maintenu le cap dans une bonne humeur contagieuse. C’était un véritable défi, car excepté Cabu avec l’Inspecteur Labavure, je pense que peu d’auteurs se sont frottés à cet exercice. »

« Il a fallu transformer les acteurs en personnages de BD », explique Frédéric Coicault, « pour les faire évoluer dans toutes les situations possibles. J’ai commencé par une caricature, puis j’ai simplifié le trait pour qu’il puisse reproduire les mouvements et les sentiments des personnages. J’ai également réinterprété la réalisation du film car les cadrages du cinéma ne conviennent pas réellement à la bande dessinée ».

« Je pensais devoir sélectionner les scènes pour ne pas déborder du 46 pages, mais en définitive, la majeure partie du film se retrouve dans l’album », reprend Pierre Veys. « Nous jouons bien entendu sur la mémoire du film qui est réveillée par ces moments importants. Toutefois, ce n’est pas non plus déterminant car ceux qui n’ont pas ce support semblent profiter également de l’histoire. Plusieurs lecteurs nous ont d’ailleurs avoué avoir entendu les voix de Kad ou de Dany Boon en lisant notre album, ce qui est le plus bel hommage ».

Si les ambitions de Delcourt sont à la hauteur du succès du film (120.000 exemplaires pour ce premier tirage), notons que les bénéfices (partiels ou à part entière selon les intervenants) seront versés à plusieurs associations caritatives.

Frédéric Coicault (g) et Pierre Veys (d)

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Les Ch’tis chont lô !
    2 novembre 2008 00:46, par Gill

    Cet album et ces caricatures m’ont l’air particulièrement réussis, mais je me demande si Soleil n’a pas sous-estimé la lassitude générale de nos compatriotes à propos de ce film...

    Quoiqu’il en soit, cela nous donne une occasion de plus d’essayer de comprendre les raisons de cet extraordinaire succès (la "débilité de moutons-spectateurs" ne suffisant pas, à mon avis) : peut-être l’humanité d’une histoire simple, proche des gens, façon Goscinny ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 2 novembre 2008 à  06:40 :

      Vous vouliez dire : Delcourt ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Juliette92 le 3 novembre 2008 à  23:16 :

        Heu, c’est pas pour dire mais le meilleur a été oublié quand même ! "Les 40 commandements du ch’ti" (éd.Wygo) , fait par un vrai ch’ti 100% fricandelle alias Babouse.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Gill le 13 novembre 2008 à  14:01 :

      Et bien voilà : les chtis ont fait les meilleures ventes de mi-novembre 2008 (devant Titeuf)...

      Delcourt (et non Soleil ;-) ) doivent s’en féliciter, mais je ne l’aurais pas parié, pour le coup ! Les acheteurs de supermarchés semblent capables de faire le tri entre "surfs sur la vague" et "adaptation officielle en BD". Mais pourquoi donc acheter une histoire déjà vue ? Parce qu’il est plus facile de relire une BD que de sortir un DVD ?

      Répondre à ce message

  • Les Ch’tis chont lô !
    2 novembre 2008 03:04, par LC

    C’était un véritable défi, car excepté Cabu avec l’Inspecteur Labavure, je pense que peu d’auteurs se sont frottés à cet exercice.

    Sur Inspecteur Labavure, Cabu n’avait fait que les personnages, toute l’équipe d’Harakiri avait prêté main-forte, il y avait d’ailleurs tout un générique des participants dans l’album.

    Dans les années 70 Dimitri (Mouminoux) avait dessiné 4 ou 5 albums tirés des films des Charlots, de fort bonne facture.

    Pour sortir à temps un album du dessin animé "Le bébé Schtroumpf"(qui sortait en salle), Peyo avait appelé à la rescousse Walthéry et Wasterlain pour vite boucler l’objet, et le résultat était vraiment médiocre, mais le délai devait vraiment être très très court.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 novembre 2008 à  12:08 :

      dans l’album inspecteur Labavure, ce n’est pas comme vous le dites "toute une équipe" qui a travaillé concrètement au dessin des planches, c’est Hugot -qui publie toujours dans fluide glacial aujourd’hui- qui a réalisé l’ensemble des décors et bien cabu qui a dessiné les personnages.

      Répondre à ce message

      • Répondu par LC le 2 novembre 2008 à  15:49 :

        J’ai exhumé mon album d’Inspecteur Labavure.

        Adaptation en bande dessinée :

        Découpage......................Wolinski

        Personnages....................Cabu

        Décors.........................Hugo

        Couleur........................Blandine Jeanroy

        Lettrage.......................Tienje

        Participation aux dialogues....Gourio

        Répondre à ce message

  • Les Ch’tis chont lô !
    3 novembre 2008 14:42, par Sébastien

    Innovant, innovant, des adaptations de films les marchés américains et japonais en fournissent à la pelle, et au moment même de la sortie des films en salle !

    Répondre à ce message