Les Contrées sauvages T1 et 2 - Par Jirō Taniguchi - Casterman

2 décembre 2014 0 BD d’Asie par Christian MISSIA DIO
Éditeur : Casterman
  • Seize histoires courtes résolument humanistes et écolos composent ces deux recueils réalisés par le maître japonais qui sera à l'affiche de la prochaine édition du Festival d'Angoulême 2015.
Les Contrées sauvages T1 et 2 - Par Jirō Taniguchi - Casterman
Les Contrées sauvages T2
Jirō Taniguchi (c) Casterman

Les amateurs de Jirō Taniguchi le savent, la nature et le monde animal tiennent une place particulière dans son œuvre. Ainsi, les éditions Casterman ont eu l’idée de proposer au public francophone Les Contrées sauvages, une anthologie en deux volumes compilant une séries de nouvelles écrites et dessinées en grande majorité dans les années 1970 et 1980 par l’auteur de Quartier lointain.

Le premier volume est divisé en deux parties, composées chacune de quatre récits. Le premier chapitre s’intitule “Légendes de l’Ouest”. Comme son nom l’indique, Taniguchi s’intéresse aux grands espaces américains et à la vie des Amérindiens au crépuscule de leur civilisation. L’histoire baptisée “Long Knife” est d’ailleurs l’occasion de mettre en scène une rencontre entre des Japonais et des indiens Kiowas, une manière pour lui de souligner une certaine fraternité entre ces peuples.

Le second chapitre, beaucoup plus sombre et parfois teinté de fantastique, a été titré : “Le Prédateur”. Nous y revenons au Japon. La vie sauvage, en particulier la préservation de la faune prend une place plus importante encore.

Le second tome des Contrées sauvages respecte le même canevas mais va encore plus loin dans le fantastique. La nature, belle et sauvage abrite des créatures animées de dons surnaturelles et les différents personnages rencontré tout au long de ce second volume l’apprendront à leurs dépends. Ce deuxième album nous fait surtout découvrir l’importance des superstitions et de la nature dans la culture japonaise, ainsi que de la fragilité de la condition humaine. Une impuissance qui nous enseigne l’humilité. Le récit qui conclu le second volume, beaucoup plus récent, voit l’Homme accepter sa part d’animalité.

Œuvre de jeunesse, Les Contrées sauvages est un espace d’expérimentation pour le futur grand de la BD asiatique. D’une qualité parfois inégale, certaines histoires proposées dans ce diptyque auraient mérité un prolongement là où d’autres étaient purement dispensables. Néanmoins, ces ouvrages constituent un aperçu de la diversité des thèmes abordés par l’auteur nippon. Une mise en bouche en quelque sorte, à l’heure où le Festival d’Angoulême s’apprête à lui consacrer une exposition rétrospective.

Extrait des Contrées sauvages

Voir en ligne : Les Contrées sauvages sur le site de Casterman

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le T1 sur Amazon ou à la FNAC

Commander le T2 sur Amazon ou à la FNAC