Les Nombrils - T3 : les liens de l’amitié - par Delaf & Dubuc - Dupuis

13 mars 2008 2
  • Désormais bien installée parmi les séries d'humour acides pour adolescentes, Les Nombrils n'hésite pas à approfondir son sujet, voire même à saupoudrer son univers d'éléments dramatiques.

La grande blonde toute maigre, au milieu, c’est Karine. Les deux tortionnaires sexy, Jenny et Vicky. Entre elles, une relation bien peu équilibrée où Karine sert de faire-valoir et accessoirement d’assistante scolaire. Pourtant, Karine endure depuis 3 tomes déjà ces deux pestes parce qu’elle les apprécie quand même.
Le grand sujet récurrent de ce volume : mais qui se cache sous le casque de moto de John John, mystérieux séducteur au visage inconnu... Seule Karine connaît son secret, mais se garde bien d’en piper mot.

Delaf et Dubuc, couple d’auteurs québécois, se délectent toujours autant des saynètes quasi sado-maso qui animent le trio des filles. Mais ils creusent également l’aspect psychologique de leur amitié pathogène. Clairement adversaires, Jenny et Vicky ne sont départagées que par la bêtise sans fond de la seconde et semblent ne s’apprécier que par le miroir qu’elles incarnent l’une pour l’autre.
Autre intérêt du tome 3 : la volonté de Dan, le petit ami de Karine, de l’extirper des griffes du duo des top models auto-proclamées. Avec un sens aigu de la dramaturgie, Marc Delaf donne à cette initiative des conséquences imprévues...
Une fois de plus, la série est à recommander d’urgence à toutes les demoiselles en âge de fréquenter le secondaire, mais également à toutes celles et ceux qui portent un regard bienveillant sur leur petit monde. Les Nombrils - T3 : les liens de l'amitié - par Delaf & Dubuc - Dupuis

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :