Collectors

« Perlin & Pinpin », « Sylvain et Sylvette » : dispersion de l’atelier de Claude Dubois

Par Didier Pasamonik - L’Agence BD le 15 novembre 2023                      Lien  
Oh bah, si vous n’êtes pas un spécialiste, les noms de Maurice Cuvillier ou de Claude Dubois ne vous diront pas grand-chose, mais « Perlin & Pinpin », « Sylvain et Sylvette », « Kiligolo », ça, pour bon nombre d’entre vous, cela doit réveiller des capsules de souvenir de votre petite enfance ! La maison de ventes aux enchères Good, qui s’ouvre pour la première fois à la bande dessinée sous la houlette de l’expert Michel Coste, disperse une incroyable collection d’originaux et d’albums de ces personnages qui ont fait les belles heures des journaux de Fleurus Presse. Ils sont issus directement de l’atelier de Claude Dubois qui anima pendant des années ces personnages. À la poursuite des trésors de notre enfance !

Perlin et Pinpin, les joyeux nains, sont nés dans Âmes Vaillantes (futur Coeurs Vaillants), la revue des éditions Fleurus Presse en 1940. Ils sont dessinés par Maurice Cuvillier. Dans la foulée, le même dessinateur crée Sylvain et Sylvette, deux enfants campagnards, frère et sœur perdus dans une forêt, réfugiés dans une maison abandonnée qui en font une sorte d’arche de Noé pour les animaux qu’ils recueillent. Ces deux séries font l’objet d’albums aujourd’hui rarissimes.

« Perlin & Pinpin », « Sylvain et Sylvette » : dispersion de l'atelier de Claude Dubois
Perlin & Pinpin par Maurice Cuvillier

Cuvillier décédant en 1957, la série Perlin et Pinpin est reprise en 1950 par Jean Dupin, puis en 1960 par Claude Dubois qui la poursuivit jusque dans les années 1990 au moment où Didier Savard lui succède.

Claude Dubois
Photo : DR

Sylvain et Sylvette connurent aussi plusieurs repreneurs : brièvement Pierre Chéry, Michel Gellens et Jean Dupin, mais surtout Claude Dubois (1934-2022) qui participe à l’élaboration de 98 albums réalisés entre 1959 et 1986, tandis que Jean-Louis Pesch reprend le flambeau jusqu’en 2022. La plupart de ces albums sont parus dans la collection Fleurette, des fascicules brochés au format oblong, ardemment collectionnés par les enfants de la « bonne presse » des années 1940 à 1990.

Ce sont ces personnages ultra-connus qui font l’objet de la vacation d’aujourd’hui. Les héritiers de Claude Dubois ont décidé de disperser son atelier, assurés que les collectionneurs sauront apprécier à sa juste valeur et conserver ce patrimoine. « Claude Dubois était un artiste complet, argumente l’expert Michel Coste : inventeur de gags, scénariste, dessinateur… Il a commencé dans le dessin d’humour avant de devenir le pilier d’un genre « Enfantina » qui a marqué plusieurs générations d’enfants de 5 à 10 ans ».

Sylvain & Sylvette par Claude Dubois

Ce qui est sûr, c’est que pour une somme modeste (on part quelquefois à 70€), vous pouvez acquérir, des dessins et des planches qui seront pour les grands enfants que nous sommes devenus autant d’instants de jouvence.

Voir en ligne : LE SITE DE LA VENTE

(par Didier Pasamonik - L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Good Maison de ventes
Patrimoine du 9e Art – Maurice Cuvillier et Claude Dubois
  Exposition Quartier Drouot, 1 Rue Rossini - Jeudi 23 novembre de 10h30 à 19h00
  Exposition Quartier Trocadéro – Vendredi 24 novembre de 10h00 à 18h00
Vente : Samedi 25 novembre 2023
Les salons du Trocadéro / Good - Millon, 5 avenue d’Eylau, 75116 Paris
Contact Michel Coste – michel.coste @imaginem.tv

Sylvain et Sylvette Perlin & Pinpin Fleurs Presse ✏️ Maurice Cuvillier ✏️ Claude Dubois France
 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Bonjour, Je suis la fille de Claude Dubois. Merci pour votre article mais quelques erreurs. L’illustration de Perlin et Pinpin est un dessin de Maurice Cuvillier (pas de Claude Dubois).
    Claude Dubois a dessiné dans le magazine Perlin et Pinpin jusqu’en 1986 mais les personnages des nains avaient disparu depuis bien longtemps. Il ne restait que le singe Kiligolo.
    Didier Savard réinventa les personnages de Perlin et Pinpin vers 1997. Ils étaient devenus deux lutins, un garçon et une fille, tout de rouge vêtu.

    _

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 25 novembre 2023 à  18:42 :

      Vente terminée, peu d’acheteurs dans la salle (dix maximum) mais beaucoup d’ordres sur internet. La très grande majorité des lots a trouvé preneur, car les enchères commençaient sous l’estimation basse et il n’y avait pas de réserve. Je ne suis pas rentré bredouille !

      Répondre à ce message

      • Répondu par pascal hanrion le 26 novembre 2023 à  11:16 :

        Bonjour,

        J’ai eu la chance de participer à cette vente, ayant dans ma jeunesse eu l’occasion de me perdre dans ces histoires enfantines. Ce qui m’a le plus impressionné sont les peintures, gouaches et pastels de Claude Dubois. Je ne les connaissais pas. Quel dommage que le grand public n’ait pas eu accès à ces oeuvres du vivant de l’artiste : immense créativité, sens de l’humour aiguisé à souhait, précision des traits, clarté de la composition tout comme du discours graphique, perfection du jeu des couleurs, joueuses stylisations... Je suis allé bien au delà des enchères que je m’étais fixées, mais cela valait vraiment la peine. Claude Dubois fut un grand artiste dont le talent allait bien au delà de ses compositions dans les livres pour les enfants.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Drui Catherine le 10 janvier à  11:40 :

          Merci infiniment pour lui. Je suis Catherine, sa fille.

          Répondre à ce message

  • Claude Dubois était assurément un immense dessinateur, j’aimais beaucoup ses aventures de Kiligolo, enfant et à relire les aventures de Sylvain et Sylvette aujourd’hui, on peut voir à quel point il fut un très grand dessinateur animalier, son trait est précis, ses compositions sont toujours justes et son utilisation de la couleur est remarquable. Il est souvent desservi par les scénarios très répétitifs de Sylvain et Sylvette, contraint par la brièveté de ses épisodes et le recours systématique aux compères. Je regrette beaucoup que sa série Kiligolo n’ait pas été éditée en album. Il est regrettable que les éditions Fleurus ne fasse pas de travail patrimonial.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 5 décembre 2023 à  18:47 :

      Oui, je me suis payé plusieurs gags de Kiligolo en couleurs, c’était effectivement magnifique, parfois absurde (un ancêtre éloigné de l’Ours Barnabé ?). Il est bizarre que Fleurus ne l’ait pas édité en albums, car malgré toute ma bonne volonté, je ne vais pas me payer des dizaines de leurs périodiques. Si Fleurus n’en veut pas, ils n’ont qu’à ceder les droits à un autre éditeur (Triomphe, par exemple, qui travaille déjà avec Bayard).

      Répondre à ce message

      • Répondu par Drui Catherine le 10 janvier à  11:45 :

        Je vous remercie pour votre commentaire. Je suis la fille de Claude. Il avait auto édité 2 albums de Kiligolo. Il est possible que les Éditions Splotch Splaf en produisent d’autres.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Drui Catherine le 10 janvier à  11:54 :

        Fleurus avait qd même publier 2 albums en 1970. Kiligolo et la mer, Kiligolo et le cirque.
        Claude a auto édité Kiligolo au Far West en 2009 et Kiligolo détective en 2012. Mais il n’existe aucun album des mini histoires/gags en 1 ou 2 planches qui sont les dernières parues.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Drui Catherine le 10 janvier à  11:41 :

      Je vous remercie infiniment pour lui. Je suis Catherine, sa fille.

      Répondre à ce message

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Didier Pasamonik - L’Agence BD  
A LIRE AUSSI  
Collectors  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD