Tant qu’il est encore temps (je t’aimerai) T5 & T6 - Par Keiko Notoyama - nobi nobi

20 novembre 2019 0 commentaire
  • Filant désormais le parfait amour, les épreuves sont cependant loin d’être terminées pour Misaki et Rei. Entre la maladie de la jeune fille et la riche et puissante famille de son fiancé, les obstacles ne manquent pas dans ce shôjo manga tout mignon et parfaitement maîtrisé.
Tant qu'il est encore temps (je t'aimerai) T5 & T6 - Par Keiko Notoyama - nobi nobi

Tout est bien qui aurait pu finir bien si Misaki n’était pas atteinte d’une maladie incurable et destinée à mourir jeune comme sa mère et son frère aîné... C’est pourquoi le père de Rei, homme politique et PDG d’un grand groupe pharmaceutique, propose un marché au jeune garçon qui accepte : renoncer à Misaki, en échange de quoi, elle intégrera un programme expérimental mené par une de ses sociétés.

Un rebond classique dans ce type de récit où notre héroïne se retrouve seule. Le traitement la force à arrêter temporairement l’école, mais elle redouble de positivité : elle souhaite guérir plus que tout afin de pouvoir revenir auprès de son bien-aimé.

L’histoire continue donc de suivre un canevas standard car, après cet épisode et une séparation qui ne durera pas si longtemps que ça, notre héroïne rencontre la petite amie d’enfance de Rei. Issue du même milieu que ce dernier, et qui a bien l’intention de redevenir sa fiancée !

© 2015 Keiko Notoyama / SHOGAKUKAN

Au milieu de toutes ces péripéties et d’une troupe de personnages secondaires sympathiques, c’est une nouvelle fois Misaki qui tire son épingle du jeu. Son optimiste et ses moments de bravoure illuminent le récit en tant qu’héroïne active qui bouscule les autres.

Une lecture qui continue donc d’être agréable et souvent touchante grâce à un rythme intense et dynamique et de jolis dessins typique du genre. La mangaka se permet même de faire évoluer graphiquement son héroïne grâce aux effets du traitement.

Une belle série courte qui se conclut au huitième tome.

© 2015 Keiko Notoyama / SHOGAKUKAN

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tant qu’il est encore temps (je t’aimerai) T5 & T6. Par Keiko Notoyama. Traduction Fabien Dautriche. nobi nobi, collection "shôjo". Sortie le 3 juillet 2019 & le 9 octobre 2019. 192 pages. 6,95 euros.

Acheter le tome 5 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Acheter le tome 6 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Tant qu’il est encore temps (je t’aimerai) sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2
- Lire la chronique des tomes 3 & 4

  Un commentaire ?