The Avengers : L’union (des super-héros) fait la force

24 avril 2012 5 commentaires
  • Réunir dans le même film : Iron Man, Hulk, Captain America, Thor, la Veuve noire et Œil-de-Faucon, voilà qui promet un sacré cocktail de testostérone! Il arrive dès demain sur nos écrans... et dans nos librairies!
The Avengers : L'union (des super-héros) fait la force
"L’Intégrale The Avengers 1970" par John Buscema & Roy Thomas
Ed. Panini Comics

Sortant début mai seulement aux États-Unis, dans une fenêtre de tir extrêmement favorable en terme de programmation, The Avengers est promis à un bel avenir financier : ses recettes devraient dépasser celles de Iron-Man 2 qui avait atteint quand même un score de 623 millions de US$. C’est dire si la machine hollywoodienne compte sur ce blockbuster pour tirer le chiffre d’affaires de l’année.

Mais la Maison des idées Marvel, désormais filiale de Walt Disney Productions, sait qu’elle opère une manœuvre déjà ancienne et qui a bien fonctionné par le passé. Face à la prolifération des super-héros solitaires dans les années 1940, DC Comics avait réuni quelques-uns de ses personnages dans All-Star Comics #3 : The Flash, Hawkman, Green Lantern, The Spectre, The Sandman... dans une Justice Society of America qui préfigurait le front allié de la Seconde Guerre mondiale : Tous les super-héros étaient réunis face à une seule menace.

En 1946, Timely, ancêtre de Marvel, répliqua avec All Winners Squad réunissant Captain America, The Human Torch, Submariner, the Whizzer et Miss America...

Mais ce n’est que bien plus tard, avec des groupes chorals comme les X-Men ou Les Quatre Fantastiques que les groupes de super-héros prospèreront comme champignons sous la pluie. Ces réunions de super-héros finiront par un carnage généralisé, mais c’est une autre histoire...

"The Avengers" de Josh Whedon. En salle le 24 avril 2012.
© The Walt Disney Company France
" État de siège" de John Buscema & Roger Stern
Ed. Panini Comics

L’idée est de fédérer des héros... fédérateurs pour doper les ventes et d’ouvrir des passerelles entre les différents univers, par capillarité, ose-t-on écrire.

Pour le film qui en est tiré, c’est Josh Whedon, le réalisateur des séries TV Buffy contre les Vampires et Angel qui, après avoir travaillé sans conclure sur un projet d’adaptation de Wonder Woman, prend les manettes de cette adaptation qui fait la part belle aux effets spéciaux et aux clins d’œil en direction des fans.

Face à tout groupe de justiciers, il faut un ennemi commun : ce sera Loki, le frère de Thor, qui dérobe une source énergétique susceptible de soumettre l’humanité. Le Shield, dirigé par Nick Fury et pour lequel Iron-Man travaille en lui fournissant un armement sophistiqué, réunit tous les super-héros disponibles et les met sous la direction du bon vieux Captain America, opportunément sorti de son hibernation. On y trouve le colosse vert de rage Hulk, l’espionne russe La Veuve noire, Œil-de-Faucon et bien sûr Thor qui se doit de régler cette histoire de famille aux conséquences planétaires.

Cela frise souvent l’invraisemblance mais le colis est ficelé avec humour et l’on se laisse emporter par le souffle épique du script. Les fans ne seront pas déçus et les amateurs de divertissement non plus.

Bien évidemment, Panini Comics ne rate pas l’occasion de mettre les épisodes classiques de la série mettant les Vengeurs en avant :

Dark Avengers de Brian Michael Bendis & Mike Deodato
Ed. Panini Comics

- L’Intégrale Avengers 1970 réunit les pages canoniques de la série réalisées par l’excellent duo John Buscema & Roy Thomas (qui étincèlera bientôt dans le mythique Conan le Barbare). On retrouve dans ces 12 épisodes La Panthère Noire, les débuts d’Arkon et Red Wolf, la Légion Fatale…

- On retrouve l’efficace et talentueux Buscema, sur un scénario de Roger Stern cette fois, dans État de siège, l’un des arcs les plus célèbres des Vengeurs où ceux-ci se font traquer par des ennemis qui font le siège de leur manoir.

- Enfin, dans une touche plus moderne, Panini Comics nous propose deux volumes qui recueillent l’intégralité de la série Dark Avengers réalisée par Brian Michael Bendis & Mike Deodato. Le scénario catastrophe s’est réalisé : Norman Osborn, le Bouffon Vert (rien à voir avec un parti politique bien connu) a réussi à réunir son propre groupe de Vengeurs, négatif du précédent. Le Règne Noir (Dark Reign) commence... On y retrouve Spider-Man et Venom, Œil de Faucon et Bullseye, Wolverine et Daken...

Les éditeurs y ont ajouté l’intégralité du crossover Utopia, signé Matt Fraction, Marc Silvestri & Terry Dodson, au cours duquel les Vengeurs Noirs affrontent un autre groupe choral célèbre, les X-Men.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander The Avengers : L’intégrale 1970 chez Amazon ou à la FNAC

Commander Dark Avengers chez Amazon ou à la FNAC

Commander The Avengers : Etat de siège chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • JLA - JSA
    24 avril 2012 14:13, par Sebastien

    Attention erreur, le nom du 1er groupe de DC Comics est la Justice Society of America, la Justice League ne sera elle créée qu’en 1960 avec les versions silver age des personnages.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 24 avril 2012 à  18:54 :

      Vous avez tout à fait raison ! Bravo pour votre perspicacité !

      Répondre à ce message

  • Car après le générique de fin, il y a quelques minutes de teaser, sur ce qu’il y aura dans le prochain film !!

    Répondre à ce message

    • Répondu par Lola le 2 mai 2012 à  03:21 :

      Avec le succès mondial du film avengers, tant critique que commercial, Il me semble que ceux qui prédisaient (souhaitaient ?) la fin très proche des films de superhéros se sont... Comment dire...? Ah oui ! : Super-Méchamment plantés !
      J’imagine qu’on entendra pas de mea-culpa de leur part... l’offense serait trop grande.

      Répondre à ce message

  • The Avengers : L’union (des super-héros) fait la force
    14 mai 2012 14:51, par Michel Dartay

    Déjà un milliard de $ de recettes, et le film n’est pas encore sorti au Japon. C’est donc un énorme succès commercial, en plus d’un excellent divertissement !

    Répondre à ce message