The Demon Prince & Momochi T1 - Par Aya Shouoto (trad. Julie Gerriet) - Soleil Manga

17 juin 2014 0 commentaire
  • Orpheline, Himari Momochi hérite d'une vieille bâtisse le jour de ses 16 ans. La maison est réputée hantée mais la jeune fille en fait peu de cas, trop heureuse de posséder enfin un {chez soi}. Seulement la demeure abrite déjà des résidents, pas tout à fait humains...

Avec The Demon Prince & Momochi, Soleil Manga nous propose la toute dernière œuvre de son auteure phare, Aya Shouoto. Spécialisée en titre yaoi et shôjo [1], la mangaka a vu ces dernières années presque toutes ses œuvres publiées en France, et en particulier chez Soleil Manga [2].

The Demon Prince & Momochi T1 - Par Aya Shouoto (trad. Julie Gerriet) - Soleil Manga
Une magnifique demeure pour héritage

Dans cette nouvelle série, comptant pour l’instant trois tomes au Japon, Aya Shouoto entraîne comme à l’accoutumée ses lecteurs dans une histoire mêlant romance et fantastique. Cette fois-ci, elle aborde le thème de la maison hantée et des fantômes – dont certains se révèlent être bien évidemment de beaux garçons, à la fois mystérieux et bienveillants !

En débarquant dans sa propriété fraîchement héritée, Himari découvre que trois garçons de son âge y habitent déjà : Aoi, Yukari et Ise. Les prenant dans un premier temps pour des squatteurs, notre héroïne se rend bientôt compte que la maison abrite également d’autres résidents, pas forcément aussi amicaux que ces trois gars.

Il apparaît que la demeure des Momochi se trouve bâtie sur une frontière séparant l’au-delà du monde des vivants. Aoi y officie comme gardien, tandis que Yukari et Ise -en réalité des esprits- l’assistent dans cette tâche. Leur travail consiste à empêcher les fantômes, sympathiques ou malfaisants, de franchir cette frontière. En dépit de leurs avertissements, Himari, têtue, décide de s’installer dans la maison. Commence alors une cohabitation placée sous le signe de l’étrange et du mystère…

Aoi et ses acolytes effectuant leur travail de surveillance de la frontière
© Aya SHOUOTO 2013 / KADOKAWA CORPORATION

Le canevas de ce premier tome est simple : une jeune fille, innocente et énergique, confrontée à un garçon, beau, lunaire et protecteur. Les dangers et les péripéties proviennent pour l’instant de l’exploration par Himari de la maison, anormalement gigantesque. Les nombreuses pièces sont ainsi occupées par toutes sortes de fantômes et représentent autant de dangers potentiels. Le schéma prend alors la forme récurrente d’une intervention d’Aoi qui chasse le ou les fantômes tentant de s’en prendre à Himari, trop curieuse ou imprudente.

Le danger dans la maison est bien réel !
© Aya SHOUOTO 2013 / KADOKAWA CORPORATION

Avec une contrainte d’unité de lieu (Aoi et ses acolytes ne peuvent pas quitter la maison), un panel de personnages limité et un cadre de péripéties réduit, il y a le risque d’un récit tournant en rond sur le long terme. Cependant il faut reconnaître que le style d’Aya Shouoto s’avère efficace et convaincant. Ses personnages prennent facilement vie grâce à un trait fin et une narration nerveuse. Et le récit ne perd pas de temps, enchaînant avec un bon rythme les situations, les questionnements et les dialogues incisifs, apportant à l’ensemble bonne humeur et mordant.

De facture classique, avec son héroïne volontaire qui sait ce qu’elle veut et son héros mélancolique cachant un secret qui ne demande qu’à être découvert, ce premier tome de The Demon Prince & Momochi se lit avec plaisir. Le titre apparaît clairement comme une valeur sûre pour les fans d’Aya Shouoto mais également pour les amateurs de shôjo manga à l’ambiance fantastique.

Aoi prenant sa forme de "Nué" pour protéger Himari
© Aya SHOUOTO 2013 / KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

The Demon Prince & Momochi T1. Par Aya Shouoto. Traduction Julie Gerriet. Soleil Manga, collection "Shôjo". Sortie le 18 juin 2014. 164 pages. 7,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

[1Un shôjo manga est une oeuvre destinée aux jeunes filles. Le yaoi désigne un manga narrant des histoires d’amour entre garçons, avec des scènes de sexe explicites ou non, et le yuri est son pendant consacré à l’homosexualité féminine. Au Japon les jeunes filles constituent l’essentiel du public du yaoi et du yuri, de ce fait il n’est pas rare que certains mangaka faisant du shôjo ou du yaoi, passent de l’un à l’autre, voire par le yuri.

[2La liste des principales œuvres d’Aya Shouoto :

- Paradis secret (2005, Yaoi, 1 tome), Soleil Manga

- Suis-je un ange ? (2006, Yaoi, 1 tome), Soleil Manga

- Epitaph (2008, Yuri, 1 tome), Soleil Manga

- Kiss of Rose Princess (2008-2011, Shôjo, 9 tomes), Soleil Manga

- Stray Love Hearts (2008-2010, Shôjo, 5 tomes), Soleil Manga

- Pure blood boyfriend (2010-en cours, Shôjo, 5 tomes), Kurokawa

- Super Darling ! (2012, Shôjo, 2 tomes), inédit en France

- The Demon Prince & Momochi (2013-en cours, Shôjo, 3 tomes), Soleil Manga

Auxquelles on peut ajouter l’anthologie Code Geass - Knight for Girls (2007, Shôjo, 5 tomes), publiée chez Tonkam à laquelle Aya Shouoto a participé avec une histoire.

  Un commentaire ?