Ugly Princess T1 - Par Natsumi Aida - Akata

6 mai 2016 0 commentaire
  • Etre moche vous pourrit la vie ! C’est le cas de Mito, la nouvelle héroïne de Natsumi Aida. L'auteure de la série à succès « Switch Girl !! » signe-là un premier tome percutant !

Natsumi Aida n’est pas habituée à la demi-mesure et elle nous le démontre de nouveau avec cette série, débutée en 2014 et comptant pour l’heure six tomes. L’auteure nous entraîne dans l’univers classique de la romance et de la vie quotidienne, mais avec une héroïne pas tout à fait comme les autres : Mito Meguro.

En effet, oublions la jeune fille banale mais au charme particulier, peu populaire mais intégrée, typique du shôjo manga [1] : Mito souffre d’un physique vraiment très peu flatteur qui fait d’elle une « mocheté » qui n’existe pas socialement. Personne ne fait attention à elle, et lorsque c’est le cas, c’est généralement en tant que cible de moquerie.

Le premier point fort du titre réside dans le physique disgracieux de son héroïne et plus précisément dans la façon dont Natsumi Aida l’a imaginée. Sans en faire trop, la mangaka a travaillé les détails « gênant », que ce soit les joues, le nez et bien d’autres choses qui accumulées « accablent » Mito.

Ugly Princess T1 - Par Natsumi Aida - Akata
KENGAI PRINCESS © 2014 by Natsumi Aida/SHUEISHA Inc.

Dire que notre héroïne est complexée s’avère évidemment un doux euphémisme et sa scolarité apparaît comme un chemin de croix… Heureusement, elle peut compter sur Maru et Haru, ses deux amies, avec qui elle partage la passion des jeux vidéo de drague !

Cependant, et bien naturellement, Mito rêve d’amour, comme tous les jeunes filles et garçons de son âge. Mais ce désir semble sans espoir, surtout que ses -maigres- expériences passées se sont révélées catastrophiques ! Or depuis que le beau Kunimatsu lui a adressé la parole par hasard son cœur et son imagination ont repris vie !

Et vient ainsi le second point fort du récit : la mise en scène des « doutes » et du « courage » de Mito. Timide et entravée par ses complexes, notre héroïne alterne les phases où elle se motive, réussit à avancer –un peu- ou malheureusement échoue, ébranlant l’édifice fragile de son courage. Puis, elle retente sa chance et décroche un mot ou un sourire du garçon, ce qui représente beaucoup pour elle.

KENGAI PRINCESS © 2014 by Natsumi Aida/SHUEISHA Inc.

Ce premier volume présente apparemment une trame somme tout classique : le beau garçon et la préparation du festival de l’école, auxquels participent Mito, Kunimatsu et une rivale de circonstance. Mais Natsumi Aida déploie un trésor de tendresse et de malice. De plus, il faut bien avouer que les têtes de surprise ou d’exaltation de Mito se révèlent absolument hilarantes !

Indubitablement, la force d’attachement à cette « princesse moche » fonctionne à merveille : le trait et la narration de la mangaka nous emporte dans une touchante aventure où chaque pierre, aussi modeste soit-elle, se pose avec difficulté, et il nous tarde d’en lire la suite !

KENGAI PRINCESS © 2014 by Natsumi Aida/SHUEISHA Inc.
Documents

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Ugly Princess T1. Par Natsumi Aida. Traduction Bruno Pham. Editions Akata. Sortie le 14 avril 2016. 192 pages. 6,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Natsumi Aida sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2 de Switch Girl,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4 de Switch Girl,
- Lire la chronique de Switch Girl Special Book,
- Lire la chronique de C.L.A.S.S.,
- Lire la chronique de Virgin Complex.

[1Un shôjo manga est un manga destiné aux jeunes filles.

  Un commentaire ?