"Pereira prétend" de Pierre-Henry Gomont, Prix 2017 "Château de Cheverny" de la bande dessinée historique

9 octobre 2017 0 commentaire

Nous vous présentions cet ouvrage il y a presque un. Il vient de recevoir, aux 20es Rendez-vous de l’histoire de Blois, le Prix "Château de Cheverny" (ce château qui servit de modèle à Hergé pour Moulinsart !) de la bande dessinée historique.

Pereira prétend, édité par Sarbacane en septembre 2016, est une adaptation libre d’Antonio Tabucchi par le dessinateur et scénariste Pierre-Henry Gomont.

"Pierre-Henry Gomont a choisi, après y avoir été "initié" par son éditeur Frédéric Lavabre, de mettre en image le roman d’Antonio Tabucchi, Pereira prétend. Tabucchi, bien qu’italien, était un fin connaisseur du Portugal, où se déroule l’histoire de Pereira. C’est lui notamment qui traduisit en italien l’œuvre de Fernando Pessoa, qui a marqué de son empreinte la littérature portugaise. Cette finesse de Tabucchi et l’ombre de Pessoa se retrouvent dans le Portugal représenté par Pierre-Henry Gomont."

"Pereira prétend" de Pierre-Henry Gomont, Prix 2017 "Château de Cheverny" de la bande dessinée historique
Pereira prétend © Pierre-Henry Gomont - Sarbacane 2016

"Pereira, que nous suivons tout au long de ce récit, n’est pas un personnage a priori très attachant. Un peu misanthrope et assez lâche, ce journaliste qui tient une rubrique culturelle dans un grand journal de Lisbonne paraît d’abord aussi déprimé qu’indéterminé. Mais rapidement, la description de sa solitude, de ses hésitations, de son amour de la littérature – française en particulier – puis de son évolution et de ses choix le rendent extrêmement touchant. Sa trajectoire, qui le mène d’un catholicisme conservateur à l’engagement pour la liberté, n’est pas si fréquente. Et s’il se retrouve impliqué dans l’histoire de son pays presque malgré lui, c’est finalement en toute conscience qu’il agit et qu’il prend ses responsabilités."

Le Prix, doté de 3 000 euros, a été remis à l’auteur le samedi 7 octobre à la Bibliothèque Abbé Grégoire de Blois. Le jury ayant choisi cet ouvrage était composé de Danièle Alexandre-Bidon, Pauline Ducret, Sylvain Gache, Jean Harambat, Jean-Noël Jeanneney, Thierry Murat, Pierre Serna et présidé par Pascal Ory. Pierre-Henry Gomont succède notamment à Thierry Murat, récompensé en 2016 pour EtunwAn - Celui-qui-regarde (Gallisol / Futuropolis) et à Jean Harambat, récompensé en 2015 pour Ulysse - Les Chants du retour (Actes Sud BD).

Notons que Pereira prétend avait déjà reçu le Grand prix RTL de la BD 2016 et fait partie des finalistes du Prix Ouest France / Quai des Bulles 2017, aux côtés d’Idéal Standard d’Aude Picault (Dargaud), La Terre des fils de Gipi (Futuropolis), Monsieur désire de Hubert et V. Augustin (Éditions Glénat BD) et S’enfuir de Guy Delisle (Dargaud).

Pereira prétend © Pierre-Henry Gomont - Sarbacane 2016

FH

21,5 x 29 cm - 160 pages en quadrichromie - couverture cartonnée - parution le 7 septembre 2016 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?