Le roman "La Pharmacienne" adapté en bande dessinée chez Dynamite

11 juin 2017 2 commentaires
  • Igor & Boccère, les auteurs de "Chambre 121" adaptent un roman culte, « La Pharmacienne », signé Esparbec : un vaudeville amoral à l'érotisme torride.

Pharmacienne de profession et soumise dans l’âme, Laura Desjardins tombe la blouse dès que Beau P’, son nouveau compagnon, le lui ordonne. Notre héroïne est loin de se douter que l’appétit sexuel est héréditaire : jeune femme en apparence naïve, sa fille Bébé en connaît déjà un rayon sur les hommes !

Et quand Beau P’ surprend l’effrontée entre les jambes d’un camarade de classe, il décide de la faire chanter, et tout bascule dans ce foyer de province, d’apparence si calme. L’arrivée d’Ernest, un cousin et voyou repenti qu’on héberge pour quelque temps, ne fait qu’accélérer la débauche de la famille. Les coups de théâtre et les amants dans le placard se multiplient !

Le roman "La Pharmacienne" adapté en bande dessinée chez Dynamite

Les amateurs des collections Dynamite et de Petits Pétards connaissent déjà l’auteur Igor & Boccère pour sa fameuse série Chambre 21, ainsi que son spin-off Suite 121. Il prolonge son exploration d’une sexualité réaliste en adaptant ce que La Musardine considère comme le plus grand roman pornographique du XXIe siècle.

Pour les profanes, Esparbec est une institution du genre érotique. Il a écrit plus d’une centaine de romans de gare et en a produit près d’un millier dans son atelier. Passionné et admiratif de l’œuvre d’Esparbec, Igor & Boccère a donc proposé d’adapter en bande dessinée La Pharmacienne, l’un de ses plus grands succès vendu à plus de 50.000 exemplaires.

La couverture de la BD renvoie à celle du célèbre roman

Le résultat est à la hauteur de ses espérances, car la bande dessinée transcrit la caractère cru des relations consentantes entre les différents protagonistes, pimenté d’un humour lubrique et quelquefois grotesque. L’aspect réaliste des personnages, avec leurs défauts physiques, peut toutefois gêner certains lecteurs, surtout dans l’aspect amoral de certaines relations entre les personnages.

La Pharmacienne réussit pourtant le défi de dépoussiérer fondamentalement la BD X, sans faire preuve d’artifices ineptes. L’aspect voyeuriste ou SM n’est pas poussé à l’extrême, et ne sert qu’à émoustiller les sens. En dépit de quelques très légers flottements dans la mise en scène, le découpage tonique dont Igor & Boccère nous a habitué dans Chambre 121 sert parfaitement l’ouvrage : aucune longueur dans ces 64 pages, le tout restant d’une grande lisibilité ! On s’amuse sans cesse de l’humour de situation et des péripéties rocambolesques qui se déroulent dans les différentes pièces de cette pharmacie. Un vaudeville détonnant, une belle fenêtre d’opportunité pour Dynamite !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

BANDE DESSINÉE POUR ADULTES

Commander La Pharmacienne, d’Igor & Boccère adapté d’Esparbec (Dynamite - La Musardine) chez Amazon ou à la FNAC

Voir d’autres planches sur le site de BDadultes.com, le nouveau site BD de La Musardine.

 
Participez à la discussion
2 Messages :