Albert Uderzo décoré par la Reine de Hollande

7 mars 2007 1 commentaire
  • En avril 2006, Albert Uderzo avait été élevé au rang de « Chevalier de l’Ordre du Lion néerlandais » par la volonté de Son Altesse Royale la Reine Beatrix de Hollande. Le célèbre dessinateur d’Astérix devait se rendre aux Pays-Bas pour recevoir son insigne, mais des ennuis de santé l’en avaient empêché. C’est donc l’ambassadeur de Hollande à Paris qui la lui a remise lors d'une cérémonie simple et émouvante.

Remis sur pied, Albert Uderzo était tout sourire hier soir dans la résidence de son excellence l’ambassadeur de sa Majesté la Reine des Pays-Bas, M. Hugo Siblesz. L’année dernière, le dessinateur d’Astérix avait appris que le Centre de la bande dessinée néerlandaise, Het Stripschap, avait obtenu, avec le soutien d’un bon nombre de personnalités hollandaises éminentes, que lui soit remise cette prestigieuse distinction créée en 1815 par Guillaume 1er d’Orange-Nassau, rarement accordée à un étranger. Mais une opération chirurgicale l’avait empêché d’aller chercher lui-même la royale insigne. Suivant le protocole, c’est donc l’Ambassadeur de la Reine de Hollande en France qui la lui a remise.

Albert Uderzo décoré par la Reine de Hollande
Uderzo décoré par l’Ambassadeur de Hollande, sous les yeux de son épouse Ada.

Vertus Nobilitat

La cérémonie s’ouvrait sur les discours des membres du Stripschap et autres spécialistes hollandais d’Astérix qui ont expliqué les raisons qui justifiaient ces honneurs. L’ambassadeur ne manqua pas de souligner que les aventures d’Astérix s’étaient vendues par millions aux Pays-Bas et combien elles avaient favorisé le rapprochement des peuples européens. Albert Uderzo, avec sa simplicité coutumière, remercia Sa Majesté la Reine pour les honneurs qui lui étaient rendus et ne manqua pas d’y associer son complice de toujours, le scénariste René Goscinny, co-créateur du petit gaulois. Il raconta que le ministre français de la culture, M. Donnedieu de Vabres, lui avait fait part de son étonnement qu’une telle distinction soit accordée à un non-Néerlandais, avant de l’en féliciter.
Détail amusant : sur l’insigne, composée d’une croix blanc, bleu et or bordée des initiales de Guillaume 1er et coiffée de la couronne royale, on peut y lire une devise en… latin : Vertus Nobilitat (la vertu ennoblit), une sentence que l’on croirait sortie toute droite de la bouche de Triple-Pattes, sinon de celle de Jules ! La cérémonie s’est close par la remise d’un bouquet de tulipes hollandaises, oranges évidemment, que notre dessinateur s’est empressé d’offrir à son épouse Ada, apparemment très émue elle aussi.

Suivant la tradition, Albert Uderzo reçoit les premières tulipes de la saison, devant Son Excellence l’Ambassadeur de la Reine, M. Hugo Siblesz

Un nouvel Astérix ?

Interrogé par des journalistes, Albert Uderzo expliqua que ce n’était pas l’envie qui lui manquait pour faire un nouvel Astérix, mais qu’il lui fallait trouver une histoire et que cela lui était de plus en plus difficile. L’un d’entre eux lui suggéra d’envoyer ses Gaulois en Hollande. « Pas mal, comme idée ! », lui répondit le dessinateur.

Albert Uderzo et un autre dessinateur célèbre, hollandais celui-là : Willem, le cartoonist de Libération

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photos : Didier Pasamonik

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Albert Uderzo décoré par la Reine de Hollande
    2 septembre 2007 20:45, par Lannes

    Il est merveilleux de voir qu’un homme aussi talentueux qu’Albert Uderzo soit récompensé et en quelques sortes remercié pour son génie, surtout quand le geste vient d’une femme de coeur telle la Reine Béatrix de Hollande.
    Mes félicitations et mes hommages aux deux auteurs, Albert Uderzo et feu René Goscinny.

    Répondre à ce message