All-New X-Men | La Bataille de l’atome – Collectif (trad. Jérémy Manesse) – Panini Comics

5 novembre 2015 0 commentaire
  • 2013, les X-Men fêtent leurs 50 ans d'existence. Le scénariste-star Brian Michael Bendis mène un crossover entre les principales séries mutantes de l'époque pour célébrer l’événement. Que vaut cette aventure, dont tous les épisodes ont été regroupés en un seul album par l'éditeur Panini Comics ?

Saluons tout d’abord l’effort dont a fait preuve Panini pour cet album : contrairement à d’autres crossovers récents de Marvel (pensons à Infinity de Jonathan Hickman), l’ensemble de l’aventure guidée par Brian Michael Bendis est regroupée dans un unique album, alors qu’elle couvre quatre séries [1] qui possèdent chacune leur propre collection chez l’éditeur.

Le propos de ce crossover fait écho à l’intrigue que souhaite imprimer Bendis depuis son arrivée à la tête de l’univers des mutants en 2012 : les cinq premiers X-Men ont été extraits du passé vers le temps présent par le Fauve dans l’espoir de corriger leurs déboires, cette entreprise ayant pour conséquence des problèmes relationnels et temporels inattendus et à la pelle pour tous les mutants concernés. Qu’est-ce qui pourrait bien se produire dans une situation aussi explosive si Bendis rajoute des X-Men venus du futur afin de corriger les problèmes de leur propre époque ?

All-New X-Men | La Bataille de l'atome – Collectif (trad. Jérémy Manesse) – Panini Comics
Voici que des X-Men venus du futur débarquent dans le présent avec leur lot de problèmes à régler !
© Marvel

Bendis reprend allègrement à son compte l’un des mythes fondateurs de l’univers des X-Men : les voyages dans le temps, initiés par le père informel de la série qu’est Chris Claremont en 1982 avec Days of Future Past [2]. La différence entre les deux auteurs ? Si Claremont dégaina à son époque un futur apocalyptique de qualité qui allait servir de véritable canon et des personnages appelés à faire date (l’éclosion de Kitty Pryde, Rachel Grey), eh bien, Bendis lui... nous propose des nouveaux personnages venus du futur bien fades.

Là réside le principal hic de cette aventure : si Bendis sait s’y prendre pour créer des moments touchants ou amusants en faisant rencontrer des personnages qui n’étaient pas appelés à se rencontrer (au hasard, le jeune Iceberg et Iceberg adulte qui découvrent un Iceberg-Hulk du futur... et un simili Iceberg-Gandalf de ce même futur), l’auteur peine à créer l’événement avec l’action qu’il propose. Et pour cause : on prend intérêt à suivre les affrontements qui opposent des personnages qui nous sont familiers (du passé et du présent), mais on déchante bien vite quand les mutants du futur sont de la partie.

Un Charles Xavier pédant et méchant, un rejeton sans relief de Wolverine et Mystique qui aurait hérité des talents de ses parents, une copie d’Iron Man au service des X-Men, un Fauve du futur encore plus irritant que son avatar du présent... N’en jetez plus, ces X-Men du futur n’ont pas grand chose pour eux, tout au plus on retiendra la vision d’une Jean Grey adulte du futur ou une Jubilé borgne qui se prend pour Wolverine.

Et puis, nous ne pouvons que souligner notre déception face à la résolution de l’intrigue principale ; simpliste au possible et ne mettant pas du tout en valeur le personnage du futur concerné. Pas de quoi s’enthousiasmer sur la qualité globale de ce crossover.

Alors que Scott se rencontre plus âgé, Jean découvre la future ex de son futur mari et un ennemi mortel qui a viré de bord. L’angoisse.
© Marvel

Sur le plan graphique, la qualité est très inégale : autant Stuart Immonen et Chris Bachalo nous enchantent avec leurs fabuleuses planches dans des styles différents, autant les autres dessinateurs souffrent de la comparaison, ce qui ne joue pas en faveur de l’aventure en général.

All-New X-Men | La Bataille de l’atome est un crossover qui souffle le chaud et le froid, et qui s’’avère décevant pour les fans. Autant certaines qualités scénaristiques de Bendis se remarquent et sauront plaire à ces mêmes fans grâce notamment à l’exposition de personnages forts en évocation, autant l’intrigue et les nouveaux personnages présentés auront du mal à satisfaire ce même public. Les nouveaux lecteurs peuvent s’essayer quant à eux à cette lecture afin de capter l’esprit du temps présent de l’univers des X-Men, même si cet album n’est pas le plus attrayant qui soit dans le catalogue actuel de la Maison des idées.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

[1Les séries concernées sont All-New X-Men et Uncanny X-Men de Bendis, X-Men de Brian Wood et Wolverine & the X-Men de Jason Aaron.

[2Aventure dont s’est très librement inspiré le réalisateur Bryan Singer pour le film éponyme en 2014.

  Un commentaire ?