BD Boum à Blois : Posy Simmonds, « Grand Boum 2020 » et Lucie Durbiano « Prix Lob du scénario »

22 novembre 2020 1 commentaire
  • En dépit de la crise sanitaire, BD Boum persiste à promouvoir et défendre les « produits non-essentiels » que sont les bandes dessinées. Toujours dans sa vocation citoyenne, après Émile Bravo l’année dernière, qui profite d’une exposition cette année, c’est cette fois la grande autrice anglaise Posy Simmonds qui reçoit la distinction suprême, le Grand Boum 2020, tandis que Lucie Durbiano reçoit cette année le Prix Lob du scénario.

À cette heure chaque année, l’équipe d’ActuaBD est à pied d’œuvre à Blois où le festival bat son plein entre le château et la Halle aux grains. Hélas, en dépit d’un travail de chaque instant pour s’adapter aux circonstances de la crise sanitaire, l’équipe du festival a dû renoncer à ouvrir ses portes, comme bien d’autres avant elle. Ce n’était pas force d’avoir essayé, imaginant un « road-trip BD » dans toute la ville afin de s’adapter à une jauge sanitaire. Mais, bah, à part six expositions et la décoration du grand escalier Denis-Papin, il a fallu renoncer au reste.

BD Boum à Blois : Posy Simmonds, « Grand Boum 2020 » et Lucie Durbiano « Prix Lob du scénario »
L’affiche de la 37e édition évoquait le célèbre pont de Blois, dynamité en 1940 pour freiner l’invasion allemande. Une image qui a une drôle de résonance alors qu’aujourd’hui le pays a été envahi par un virus.
© Émile Bravo / bd Boum
La BD africaine francophone à l’affiche à Blois

Six expos

En tête de ces expos, il y a celle consacrée à Émile Bravo, Grand Boum de Blois 2019 et auteur de l’affiche, à la Maison de la BD, avec comme commissaire Patrick Gaumer ; l’exposition sur la « bande dessinée de poésie » : "Plaidoyer pour les histoires en forme de champ de blé et de flamme d’allumette soufrée" cornaquée par Frédéric Debomy avec Pablo Auladell, Edmond Baudoin, Olivier Bramanti, Andrea Bruno, Manuele Fior, Violaine Leroy, Dave McKean et Yao-Ching Tseng ; l’exposition sur la BD francophone africaine avec Al Mata, Biboum, Adjim Danngar, Reine Dibussi, Christophe Edimo, Nadège Guilloud-Bazin, Didier Kassaï, Fati Kabuika, Simon Mbumbo et Gaspard Njock ; l’exposition Révolution avec Younn Locard et Florent Grouazel à la Bibliothèque Abbé-Grégoire, cornaquée par Sylvain Gâche, une BD qui avait reçu le Prix Château de Cheverny de la BD historique 2019 ; et enfin, au même endroit la traditionnelle expo Jeunesse Timeo l’aventurier de Yohan Sacré et Jonathan Garnier qui avait reçu le Prix Ligue de l’enseignement jeune public l’année dernière. On les visitera une fois le déconfinement acté.

La seule restée ouverte, au titre prémonitoire, On se reposera plus tard de Luciani et Le Meil, était celle située dans la mairie, ce lieu public étant ouvert en permanence… Les autres redémarreront quand le déconfinement adviendra.

Philippe Larbier en intervention scolaire
Photo : BD Boum

Pédagogie

Des actions avec des auteurs de BD ont également eu lieu en classe. Une action pédagogique menée pendant dix jours, du 9 au 19 novembre dernier, avec, au programme des auteurs comme Patrick Bressot « Les Trois Pirates », Philippe Larbier, « Les Petits Mythos  », Sandrine Lemoult, « Kevin and Kate », Stan Manoukian, « Monstre », Armelle Moderé, « Willa et la passion des animaux »,Thierry Nouveau, « Léo et Lola » et Mickael Roux, « Préhistoric Rick ». Des ateliers de pratiques artistiques avec Émeline Sauvaget, Annie Bouthemy et Henoch Nsangata et des actions partenariales avec le Centre de Ressources sur le Patrimoine Historique de Blois et l’ONACVG, ont aussi été organisés. Le tout dans 72 classes soit 1701 élèves, avec l’accord strict de la préfecture et de l’Éducation nationale. Pas mal !

L’escalier monumental Denis-Papin de Blois a été décoré cette année par le Mickey dessiné par Régis Loisel. Une imposante image que l’auteur commente ci-dessous.

L’escalier monumental Denis-Papin, avec Mickey dessiné par Loisel.
Photo : BD Boum

La cérémonie des prix

Mais un événement a été maintenu ce week-end : la proclamation des prix qui s’est faire par Facebook. C’est Posy Simmonds qui succède à Émile Bravo au Grand Boum, et Lucie Durbiano à Zidrou pour le Prix Jacques Lob, deux prestigieuses récompenses remportées par des femmes.

Posy Simmonds, on la connaît plutôt bien à ActuaBD qui suit l’autrice anglaise depuis de nombreuses années maintenant et qui avait déjà présidé le jury d’Angoulême, en attendant de recevoir le Grand Prix qui ne devrait plus trop tarder à lui être remis puisque Blois a la réputation d’être annonciatrice, voire la « faiseuse de rois », des Grands Prix d’Angoulême.

L’élection de l’autrice anglaise, déjà très « capée », ravit le directeur du festival Bruno Genini qui y voit une internationalisation opportune de son palmarès : « C’est une grande figure de la bande dessinée européenne qui va présider notre prochain festival. Entre le Brexit et le Covid, ce n’est pas rien  ! »

La lauréate, toujours aussi charmante et sympatique, s’est fendue d’une petite vidéo -en français, s’il vous plaît !- pour exprimer sa reconnaissance, et attention !, elle pousse la chansonnette en fin de laïus, regardez ça !

Lucie Durbiano, grâce au Prix Lob, sort de sa discrétion habituelle. Issue de l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, elle avait commencé dans la l’édition indépendante (Les Requins-Marteaux) avant de faire sa place chez Gallimard. Dessinatrice fraîche et élégante, elle est ici récompensée comme raconteuse d’histoire, ce qui n’est pas rien et qui marque significativement son parcours.

Lucie Durbiano, Prix Jacques Lob 2020
Photo : Georges Seguin

Les autres prix sont à l’unisson de la programmation du « Festival citoyen ».
Voici ans plus attendre le palmarès :

GRAND BOUM – VILLE DE BLOIS 2020

-  Posy Simmonds

PRIX JACQUES-LOB

-  Lucie Durbiano

PRIX RÉGION CENTRE – VAL DE LOIRE (récompense une bande dessinée, pour sa portée citoyenne)

-  L’Oasis, Simon Hureau, Dargaud

PRIX LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT 41 pour le JEUNE PUBLIC (récompense une œuvre de bande dessinée de qualité pour l’enfance)

-  Lulu et Nelson, T1, Cap sur l’Afrique, Charlotte Girard, Jean-Marie Omont & Aurélie Neyret, Soleil

PRIX CONSEIL DÉPARTEMENTAL de Loir-et-Cher (récompense une bande dessinée de qualité, pour les 11-14 ans)

-  Au-delà des étoiles, La naissance d’un crew, Cee Cee Mia, Lesdeuxpareilles, Dupuis

PRIX LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE (récompense un auteur de la région de la zone de diffusion du quotidien blésois)

-  Le Charles de Gaulle - Immersion à bord du porte-avions nucléaire, Titwane (et Raynal Pellicer), éd La Martinière

BOURSE TREMPLIN CAISSE D’ÉPARGNE (aide un auteur en voie de professionnalisation)

-  Violette Vaïsse, La Tempête, (Paris - 75)

LES MÉDAILLES EN CHOCOLAT (Conviviales et alléchantes, les médailles en chocolat sont attendues chaque année comme l’événement sympathique du festival)

-  Pierre-Marie Jamet, éditeur & commissaire d’expositions
-  Brigitte Luciani, scénariste
-  Romain Prybilski, directeur du cinéma Les Lobis
-  Irène Vanacker, ancienne comptable de bd BOUM

Bravo à tous !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Concernant Posy Simmonds, nos articles précédents :
- Sa dernière nouveauté "Cassandra Darke" : le polar "So British" de Posy Simmonds
- Son interview pour ActuaBD en 2010

Concernant Lucie Durbiano, ses albums :
- "Le rouge vous va si bien"
- "Lo"
- "Orage et Désespoir"

 
Participez à la discussion
1 Message :