Battle Rabbits T1, T2 & T3 - Par Amechi - Doki Doki

6 octobre 2017 0 commentaire
  • Un lycéen découvre qu’il fait partie d’une race extraterrestre qui protège la Terre en secret de démons se nourrissant des pensées négatives humaines ! Un sympathique mais un peu fouilli récit complet en quatre tomes qui rappelle sur de nombreux points le célèbre shônen manga « Bleach ».
Battle Rabbits T1, T2 & T3 - Par Amechi - Doki Doki

Kaguya Kokuryuu a vu son père se faire tuer par un démon quand il n’était encore qu’un enfant. Cependant, personne ne l’a cru et tous pensent qu’il s’agit d’un accident. Des années plus tard, devenu lycéen, après s’être bagarré avec des élèves de son école, il se fait frapper par la foudre et il commence à voir des choses étranges…

C’est ainsi qu’il rencontre Mao, qui lui explique qu’elle est une habitante de la Lune et que son peuple, les Battle Rabbits, a pour mission de protéger la Terre des Orgg, des créatures invisibles aux yeux des humains, se nourrissant de leurs sentiments négatifs.

De fil en anguille Kaguya va découvrir qu’il possède des pouvoirs de Battle Rabbit et rejoindre leur organisation de lutte contre les Orggs, apprenant ainsi à maîtriser ses pouvoirs mais aussi découvrant le secret de ses origines.

© 2014 Amechi / ICHIJINSHA

Il y a indéniablement du Bleach dans cette série, que ce soit dans le costume ample du héros, dans les caractérisations et les compétences des Battle Rabbits (leur arme personnelle liée à leur cœur, l’apprentissage de la technique de base du « saut » évoquant celle du « shunpo » de Bleach), dans les Orggs liés à la noirceur des cœurs, arborant parfois un masque, classés en plusieurs catégories, dont la plus puissante est d’apparence humaine, et dans tout un tas de concepts plus ou moins compliqués, qui peuvent finir par perdre le lecteur pas très assidu.

Publié au Japon de 2014 à 2016, chez Ichijinsha, nous devons Battle Rabbits au duo Amechi, composé de la scénariste Yuki Amemiya et de la dessinatrice Yukino Ichihara, connu en France pour leur précédente série, 07-Ghost, en dix-sept tomes parus chez Kaze Manga. Notons d’ailleurs qu’un personnage de 07-Ghost apparaît dans l’histoire en tant que guest star !

Bien qu’il s’agisse d’un josei manga [1], Battle Rabbits ne diffère pas beaucoup dans la forme d’un shônen manga [2] classique, si ce n’est pas dans la tension « sexuelle » entre notre héros et son supérieur, voire le grand méchant, rappelant ici certains codes chers aux lectrices japonaises.

© 2014 Amechi / ICHIJINSHA

Pour le reste il s’agit d’un récit initiatique de type combat et pouvoir, « à la Bleach » donc, qui devrait contenter les amateurs du genre même si les situations s’enchaînent rapidement, avec un déluge presque incessant, même précipité, de sous-intrigues et d’explications sur l’univers et les personnages.

Et la mise en images de Yukino Ichihara, bien qu’assez jolie, ne permet pas toujours de bien suivre ce surrégime et on ne s’étonnera pas que la série s’achève en quatre tomes car que ce soit voulu ou non, le récit ne lève jamais le pied.

Une œuvre sympathique mais assurément peu originale, qui s’achève vite, mais où nous retrouvons l’univers décalé et tragique des auteurs de 07-Ghost, faisant de ce Battle Rabbits malgré tout un agréable moment de lecture.

© 2014 Amechi / ICHIJINSHA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Battle Rabbits T1, T2 & T3. Par Amechi. Traduction Julia Brun. Doki Doki, collection "Shônen". Sortie le 1er mars 2017, le 3 mai 2017 & le 5 juillet 2017. 192 pages. 7,50 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

07-Ghost sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

[1Josei : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale des femmes adultes.

[2Un shônen manga est un manga destiné aux jeunes garçons.

  Un commentaire ?