Ceci n’est pas Tintin

23 mars 2005 2 commentaires
  • Ce qu'on ne peut retirer à la société Moulinsart, c'est sa capacité à faire l'unanimité contre elle. La récente affaire "Made in Belgium", dont nous vous avons déjà parlé dans ces pages, en a été une nouvelle fois la démonstration. Tintin a failli être absent de la plus importante exposition jamais réalisée sur le patrimoine de la Belgique. Dans son édition du 9 mars, Télémoustique publie une chronique de Vincent Peiffer à ce propos, que nous reproduisons ci-dessous.

Ceci n’est pas Tintin

Les "175-25 ans de la Belgique" ont commencé fort, question engouement populaire. En ouverture, on a d’abord eu droit à une méga-surprise trop chouette : un concert classique au Bozar ! Nooon ?! Si. Avec le roi et la reine. Nooon ?! Si. Même qu’après le concert, dans le hall des Bozar, Albert a mangé des caricoles. Si c’est pas popu, ça. Ensuite, nous avons eu deux expos sur nos hauts (mé)faits coloniaux au Congo et un colloque super-teuf sur le fédéralisme. Jusque là, rien que du plaisir festif et de l’inventivité couillue, en somme.

Dans ce bel enthousiasme vient de s’ouvrir LA giga-exposition "Made in Belgium". La plus grande jamais organisée en Europe : 6000 m2 pour 4.000 objets rares, de l’épée de Godefroid de Bouillon à la casquette de Justine Henin (tachée de vraie sueur). Mais aucune trace de Tintin. Rien. Pas un cheveu de sa houppette, pas un poil de la queue de Milou. Un peu comme si on faisait une rétrospective sur le cyclisme sans Eddy Merckx, une expo sur la Bolognaise sans la sauce tomate ou un colloque sur l’écologie sans le prince Laurent (cherchez l’erreur). Tout ça par la faute de Nick Rodwell, second mari de Fanny Rémy (Madame Hergé) et donc patron de la Fondation Hergé ainsi que de la société Moulinsart (qui fait fructifier le magot Tintin). Comme d’hab, Nick The Fric a exigé des monceaux d’euros pour que Tintin daigne s’associer à "Made in Belgium". Nick ta mère !, lui ont consciencieusement répondu les organisateurs.

Ceci n'est pas Tintin

Mais, au fond, ne s’acharne-t-on pas un peu facilement sur ce brave Nick ? Alors que ce garçon fait tout ce qui est humainement possible pour perpétuer la légende de Hergé, en associant Tintin à une foultitude de produits. J’étais d’ailleurs très surpris de ne pas voir de stand Moulinsart à Batibouw pour la promotion des lunettes de WC Dupond-Dupont, des parpaings Rastapopoulos et des clenches de portes Général Tapioca.

Mais peut-être Nick se rattrapera-t-il au prochain Salon de l’alimentation, avec une nouvelle collection de produits estampillés Tintin : les fish-sticks Capitaine Haddock, les casseroles à pression Castafiore et l’huile Tournesol. On verra. Pour ce qui nous occupe, laissons-lui le bénéfice du doute. Pour une fois, une seule, Nick n’était-il pas désintéressé ? N’a-t-il pas voulu déclencher un sursaut créatif chez les concepteurs de l’expo, qui allaient bêtement exposer la fusée d’On a marché sur la lune ? Peut-être que Nick adore notre surréalisme belge (si il sait ce que c’est). Peut-être aurait-il aimé que les organisateurs unissent Tintin et Magritte (si il sait qui c’est) dans un même élan artistique, en installant un immense tableau blanc intitulé "Ceci n’est pas Tintin". No, vous pensez que ce n’est pas possible ? Tant pis. Mais je pense subitement à un truc. Dans cette chronique, j’aurai écrit neuf fois le nom de "Tintin". N’est-ce pas de l’extorsion de fonds ? Je veux dire : écrire "Tintin" sans payer Nick Rodwell, c’est permis ? Et appeler son chien Milou, ça se paye ? Et pour jurer comme Haddock, on lui doit quelque chose, à Nick ?

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Merci à Vincent Peiffer et à Pierre Kroll pour leur autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • > Ceci n’est pas Tintin
    26 mars 2005 18:03, par Balibaloodestroyme, I wanna be dirty

    Bien envoyé. Ca change agréablement du ton habituel du site, un peu consensuel. Bravo !

    Répondre à ce message

  • > Ceci n’est pas Tintin
    7 avril 2005 23:45, par Pazzzo

    Je trouve cet article absolument exceptionnel.
    Il y a tout dedans ou plutot le plus important qui est de la verite, un peu de provocation et surtout beaucoup d opinions franche.
    Mandela avait dit a propos de la guerre en Irak : "Il ne faut pas laisser Bush decider pour le monde, il ne faut pas capituler devant la force". j aimerais alors et a present dire :
    "Il ne faut pas laisser rodwell decider pour Tintin, ne capitulons pas devant la betise !"
    Vive tintin et cette passion merveilleuse qu est la BD !

    Répondre à ce message