De Las Vegas à Mons, le parcours de rêve de Claude Renard

23 février 2008 0 commentaire
  • En ce moment à Mons en Belgique, l’exposition Le Tailleur de rêve rassemble quelques-uns des éléments visuels que le dessinateur de BD Claude Renard a créés pour le spectacle aquatique que Franco Dragone a conçu et mis en scène à Las Vegas. Fascinant.
De Las Vegas à Mons, le parcours de rêve de Claude Renard
Un personnage de Claude Renard
Photo : D. Pasamonik

Un artiste a toujours tort de ne se consacrer qu’à un seul art. C’est aliénant et étouffant. C’est pourquoi, de Winsor McCay à Ben Katchor, de Hergé à Schuiten ou Sfar et Satrapi, de Chaland à Trondheim, les grands créateurs ont toujours diversifié leurs talents en les faisant s’exprimer, qui dans le cinéma, le roman, le théâtre ou encore la publicité ou la musique. Claude Renard a connu un début de carrière étroitement lié aux premiers pas de François Schuiten. On a vu ses pages dans Métal Hurlant et quelques-uns de ses albums aux Humanoïdes Associés, mais son apport à la bande dessinée vient surtout de cet « Atelier R » de l’école de bande dessinée de Saint-Luc à Bruxelles où il officia pendant des années et dont sont issus des auteurs remarquables comme Schuiten, Sokal, Berthet, Bézian, Goffin, Cossu, Andréas, De Spiegeleer, etc. qui furent ses élèves. C’est dire l’importance souterraine du bonhomme.

Claude Renard, au cours de l’inauguration hier soir.
Photo : D. Pasamonik

Ces dernières années, il a bifurqué vers le spectacle pour lequel il conçoit des univers qui ne sont rien d’autre que des dérivés de ses rêveries fantastiques dessinées. Ainsi, pour son ami Franco Dragone, un wonder boy de la région montoise qui a fait fortune aux États-Unis, il a créé l’univers et les costumes d’un spectacle qui réside en permanence à Las Vegas de l’autre côté de l’Atlantique et qui ne désemplit pas, Le Rêve (qui n’est pas sans évoquer le neuvième du nom qui était une collection d’albums créés par Renard et Schuiten dans le cadre de l’Atelier R, il y a trente ans), une féerie aquatique qui mêle poésie, humour et magie technologique. C’est pas loin de 1250 costumes qui ont été conçus pour ce "show" par le « tailleur du rêve » de Boussu.

L’une des coiffes fantastiques de Claude Renard
Photo : D. Pasamonik
Costumes créés par Claude Renard pour le spectacle de Franco Dragone à Las Vegas
Photo : D. Pasamonik

Il en a retenu quelques centaines pour cette énorme exposition (700 documents) qui réunit les réalisations de tissus avec les modèles de papier dans une scénographie où l’artiste a été puiser dans les objets de ses collections, mais aussi dans ceux du musée municipal, pour offrir un « cabinet des curiosités » aux contours fantastiques. Un détour merveilleux qui nous permettra de revenir vers ses bandes dessinées en comprenant mieux les tenants et les aboutissants de son univers, et qui l’excusera pour avoir abandonné si longtemps ses lecteurs.

Hier soir, à l’inauguration de l’exposition, Claude Renard a été accueilli par le Bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo, l’un des 18 responsables politiques chargés de négocier la prochaine réforme de l’état belge. Il lui faudra sans doute autant de créativité que celle de son invité...
Photo : D. Pasamonik

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

« Claude Renard, Le Tailleur du Rêve »
Grande Halle des anciens abattoirs de Mons
Place de la Grande Pêcherie
Du 23 février au 20 avril 2008.

  Un commentaire ?