Doom Patrol T. 3 - Par Grant Morrison & Collectif - Urban Comics

31 mai 2021 0
  • Fin de l'aventure pour Grant Morrison qui entraîne ses héros marginaux dans une ultime bataille afin de sauver le monde, une dernière fois, de l'Apocalypse. De la métaphysique, du surréalisme, de la parodie et beaucoup de tendresse traversent ces adieux fort réussis.

Ce dernier album [1] compile les épisodes de l’année 1992, soit la dernière du travail de Grant Morrison sur le titre. Et bien que la série ait beaucoup joué sur la déconstruction et l’irrévérence, le scénariste conclut les aventures de sa Doom Patrol de façon classique, en résolvant certains de leurs traumas et en s’achevant sur une fin à peu près heureuse.

Mais sur la forme, c’est évidemment toujours aussi extravagant et burlesque, et sur le fond, la psychanalyse et les questions de sexualité occupent de nouveau une place importante dans les nœuds des intrigues. Dans les faits, nous débutons avec une histoire impliquant M. Personne, et la Confrérie de Dada, qui décide de se présenter à l’élection présidentielle, et rencontre un vrai succès populaire !

Après cette prestation d’adieux des adversaires préférés de la Doom Patrol, nous entamons l’ultime aventure de cette dernière, avec un Cliff bien seul. En effet Crazy Jane et Rebis sont absents, vivant leur propre quête de renaissance, et Dorothy se retrouve de nouveau aux prises avec ses cauchemars et son monde imaginaire, qui se révèle la source de la menace finale.

Doom Patrol T. 3 - Par Grant Morrison & Collectif - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

C’est ainsi que Cliff et Dorothy doivent affronter le Chandelier, un égrégore créé par les tensions inconscientes qui entourent les moments de crise historique. En d’autres termes, c’est l’avatar des menaces possibles du 20e siècle comme la Troisième Guerre mondiale et la bombe nucléaire. Idéale pour conclure la série, cette entité va évidemment faire de nombreux dégâts. Néanmoins, entre les morts et les trahisons, le noyau de l’équipe va plutôt bien s’en sortir, les uns et les autres achevant leurs révolutions personnelles.

Cependant, ce n’est pas le seul aspect de cette dernière ligne droite. Le scénariste s’amuse aussi à réaliser des digressions et des parodies davantage ludiques. Il y a celle des légionnaires cosmiques, pastichant les Quatre Fantastiques, et surtout la Doom Force, improbable successeur de la Doom Patrol, qui caricature quant à elle la X-Force (la même chose mais sans mutant, et donc le comble de l’originalité de l’époque selon leur créateur).

Un troisième acte et un dénouement qui s’inscrit dans la continuité de l’œuvre. Et bien qu’elle se soit faite le chantre des incompris, de l’Underground, des tocards et de la remise en cause perpétuelle des acquis et des réalités, l’ensemble s’avère former un tout cohérent, ayant un sens, et porté par des personnages indéniablement attachants et cultes. Le propre d’une grande œuvre de référence, à lire et à relire en dépit de son ancienneté.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Doom Patrol T. 3. Scénario : Grant Morrison. Dessin : Richard Case &Collectif. Traduction Maxime Ledain. Urban Comics, collection "Vertigo Essentiels". Sortie le 23 avril 2021. 424 pages. 35,00 euros.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Doom Patrol de "Grant Morrison" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 2

Gerard Way présente Doom Patrol sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

[1Les épisodes contenus dans Doom Patrol T3 sont :
- Doom Patrol #51-63 (décembre 1991 à décembre 1992)

  Un commentaire ?