Fluide Glacial sous influence motarde

21 octobre 2003 0 commentaire
  • Le journal d'Umour et Bandessinée créé par Gotlib est désormais sous l'emprise d'une nouvelle secte d'adorateurs d'une ancienne divinité denue du lointain XXe siècle. Pris en otage, le nouveau rédacteur en chef, Albert Algoud, a déjà dû s'exécuter et publier un numéro spécial dédié à celle-ci.

Le 24e numéro Hors-série de Fluide Glacial est donc consacré à la déesse moto. Il faut dire que, lorsqu’on a devant soi, un colosse motard nommé Coyote, qui amène avec lui ses potes musclés comme Margerin, et qu’on est un gringalet rédacteur en chef tout frais sorti de la radio, on s’exécute. Coyote et les autres membres de cette secte fétichiste ont donc complètement investi ce numéro, où l’on trouvera, sous une scandaleuse couverture digne des pires journaux populistes (une moto à poil, le carénage obscène offert aux yeux de tous), quantité d’articles dévolus à l’adoration de ces divinités dont les pouvoirs se mesurent en CC.

On y trouvera une encyclopédie des styles de motos signée Margerin, une farce motarde hilarante signée Edika, des romans-photos et articles divers, et des gags signés par la plupart des auteurs de Fluide. Pas Binet. Mais les Bidochon sur autre chose qu’un vélo d’appartement acheté en télé-achat, il faudra du temps avant que l’on voie cela dans Fluide Glacial !

Fluide Glacial n°24 - 5.9 Euros

Signalons, pour les amateurs de deux roues bruyants et de grandes balades muscles au vent, que Coyote et Nikolaz viennent d’éditer chez le même Fluide Glacial "La Belle et les Bêtes", sous-titré "Un siècle de Harley Davidson", un recueil de dessins d’humour en hommage à la plus célèbre des motos. "Au huitième jour, comme il s’était bien reposé la veille, Dieu créa la Harley Davidson et il vit que cela était bon. Il créait du même coup les "bikers" et vit que cela était moins bon, mais tant pis... c’est parfois dur à maîtriser, la magie.". Un livre à écouter en écoutant "Born to be wild" de Steppenwolf, le casque sur les oreilles, comme indiqué dans la préface. Et si vous survivez à l’expérience, vous aurez une encyclopédie humoristique (parfois tendre, parfois gore, parfois sensuelle) de cette moto qui est, pour les motards, la plus belle conquête de l’homme après l’érection.

Ce recueil de dessins est paru dans la nouvelle collection "Carnets Intimes" de Fluide.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?