Green Arrow Rebirth T4 - Par Benjamin Percy & Collectif - Urban Comics

22 mars 2019 0 commentaire
  • C’est désormais un fait entendu depuis plusieurs tomes : les choses ne s’arrangent pas pour notre héros dans la guerre pour sauver sa ville, en dépit de petites victoires ponctuelles. Mais il peut compter sur sa famille, avec en particulier le retour d’un personnage bien connu des amateurs : Arsenal.

Ce nouvel album se compose de deux parties [1] et poursuit la croisade d’Oliver Queen, alias Green Arrow, contre son ancien mentor en affaires, désormais à la tête de Queen Industries et usant de ses ressources et de ses technologies pour remodeler Seattle en paradis pour les puissants, faisant fuir, sinon pire, les pauvres, les minorités et les laissés-pour-compte en général.

Comme toujours dans la série, le discours social et la lutte des classes dominent, avec un héros Robin des Bois bien en peine en ce moment, réfugié dans les bois avec sa « famille », et qui n’arrive pas à rattraper son tour de retard, subissant les événements une nouvelle fois.

La première partie propose une sorte d’intermède à cette crise, même s’il s’agit d’une péripétie de l’intrigue principale : Queen Industries entreprend en effet de construire un immense pipeline traversant une réserve indienne, où Arsenal a passé une partie de son enfance.

Green Arrow Rebirth T4 - Par Benjamin Percy & Collectif - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Qui est Arsenal ? L’acolyte historique de Green Arrow, connu sous les noms de Speedy et de Red Arrow qui, bien qu’évoluant dans divers titres DC Comics, avait été absent de ceux de l’archer vert depuis 2011. C’est chose réparée ici avec son retour, le détail de ses origines et les raisons de sa brouille avec Oliver. Une péripétie rondement menée qui propose tout ce qui fait le charme de la série, avec ici en prime un propos sur les addictions, névrose classique de la jeunesse d’Arsenal qui est donc, sans surprise, reprise de nouveau.

C’est en effet la ligne éditoriale de « DC Rebirth », que de ramener les personnages à leur version classique, et dans la seconde partie de l’album, le plan diabolique de PDG de Queen Industries, avec ses agents du chaos, dont le Maire de la ville, ne vise que cet objectif : détruire Seattle pour rebâtir la cité mythologique de Star City, ville fictionnelle de Green Arrow avant que les changements éditoriaux ne le relocalisent à Seattle. Seattle est donc morte : vive Star City !

Un tome riche et dense, avec un plan de vilain machiavélique et un peu cliché, mais qui a le mérite de synthétiser de façon efficace et maligne les différents aspects des aventures de Green Arrow : critique sociale, mysticisme, héritage trouble de la dynastie Queen et famille Arrow de substitution, le tout dans une ambiance apocalyptique, suivie de la naissance d’une nouvelle cité.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Green Arrow Rebirth T4. Scénario : Benjamin Percy. Dessin : Otto Schmidt, Juan Ferreyra & Eleonora Carlini. Traduction Benjamin Rivière. Urban Comics, collection "DC Rebirth". Sortie le 8 février 2019. 200 pages. 17,50 euros.

Green Arrow "DC Rebirth" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 3.

Green Arrow "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 3,
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 5.

[1Les épisodes contenus dans Green Arrow Rebirth T4 : Star City sont :
- Green Arrow #18-25 (mars 2017 à juin 2017).

  Un commentaire ?