Jungle s’allie avec Editis

31 août 2019 0 commentaire
  • Le label Jungle (Les Simpson, Mistinguette, La Brigade des cauchemars…) fait une alliance avec le groupe Editis. Un accord qui s’accompagne d’un adossement de la diffusion/distribution du groupe Steinkis au 2e groupe le plus important de France, après Hachette et devant Madrigall (Gallimard, Flammarion, Casterman…)

Moïse Kissous, patron du groupe Steinkis auquel appartient le label Jungle, aime son indépendance. En 2003, ce groupe qui se concentrait sur des publications consacrées au bien-être, s’était lancé dans la publication de bandes dessinées tirées de licences TV, cinéma, jeu vidéo, etc.. Il avait fait alliance avec Casterman et le deal était de rester dans le domaine de la licence où Casterman n’était pas sans faire de création.

Avec la vente de Casterman/Flammarion à Gallimard, Moïse Kissous dénoue cette alliance mais reste dans la diffusion Flammarion, profitant de ces changements pour se lancer dans la création d’œuvres originales en plus d’une exploitation de licences qui marchaient très bien, les Simpson atteignant des sommets de ventes jusqu’en 2013.

Jungle s'allie avec Editis
Les Simpson, le best-seller qui a lancé Jungle

Un virage à 360°

Cette année-là, Steinkis rachète ses parts à Casterman. « Nous avons toujours de très bons rapports » nous dit Moïse Kissous qui est par ailleurs le président de la section BD du Syndicat National de l’Edition. « Nous sommes passés entre 2013 et 2019 à 90% de notre chiffre d’affaires basé sur la licence, et donc extrêmement forte en grande surface, à 90% de créations ou d’adaptations littéraires fortes en librairie, au point même que Jungle n’a publié aucune licence cette année » résume-t-il.

De fait, des titres comme Mistinguett créé par Amandine et Greg Tessier, ou plus récemment La Brigade des cauchemars de Franck Thilliez et Yomgui Dumont (Prix à Angoulême en janvier dernier, le premier reçu par ce label) ont trouvé leur place sur le marché jeunesse notamment.

Ce dernier titre vient d’être optionné pour une adaptation TV par CALT Story (groupe Robin&Co), dirigé par Hervé Bellech. « La boucle est bouclée, nous dit Kissous : c’est à cette maison de production que nous avions avait acheté la licence de Caméra Café à nos débuts. » Deux autres cessions de droits audiovisuels sont en cours de finalisation, nous annonce-t-il.

Le chiffre d’affaires reste stable toutes ces années, en dehors des pics de vente des années Simpson (un million d’albums vendus en 2011) : 4M€ de CA pour Jungle, qui constitue 80% du CA du groupe (5M€, dont 1M€ principalement pour le label Steinkis).

"La Brigade des cauchemars". La série vient d’être optionnée pour un développement audiovisuel.

Un label en commun

Cette annonce d’une entrée dans le capital par Editis montre une réorientation de la stratégie du N°2 français qui, en dehors de la présence notable des mangas avec Kurokawa en label propre et Ki-Oon comme label diffusé, est peu présent dans la bande dessinée. Un secteur qui fait partie de ceux qui tirent le chiffre d’affaire du marché du livre ces dernières années.

Cette alliance s’accompagne de deux autres développements : la création d’un label commun avec Edi8/Editis et un accord de diffusion/distribution.

«  Cette nouvelle entité, qui sera désormais intégrée à Edi8 (pôle pratique et illustré d’Editis) pourra s’appuyer sur le très riche catalogue des maisons du groupe, afin de proposer à leurs auteurs des adaptations en bande dessinée, au gré de leurs ouvrages phares, nous dit un communiqué. La nouvelle maison proposera également des créations originales en résonnance avec les grands axes éditoriaux du groupe Editis (polars, thrillers, science-fiction, fantastique, aventure, historique), ce qui permet à Steinkis Groupe de compléter son offre éditoriale. Plusieurs projets sont déjà engagés, les premiers titres seront annoncés à l’occasion du prochain Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, et paraîtront à partir du 2e semestre 2020.  »

Vincent Barbare (Edi8) et Moïse Kissous (Steinkis)
Photo DR / Editis

Une diffusion/distribution qui passe chez Interforum en 2020

Enfin, la diffusion/distribution qui est actuellement chez Flammarion passe chez Interforum à partir de 2020 pour l’ensemble du groupe Steinkis. [Le label manga de ce groupe, Vega, créé cette année-art23236] était déjà en diffusion/distribution chez Interforum depuis quelques mois. « Flammarion n’a pas démérité, nous dit Moïse Kissous, mais Jungle avait besoin de se donner de nouveaux moyens pour accompagner nos auteurs. »

La dernière nouveauté de Steinkis.

Au passage, Steinkis passe de diffusé Lambda chez Flammarion où Casterman, Futuropolis et Gallimard BD -éditeurs du groupe- se partageaient la part du lion à celui de d’éditeur BD N°1 chez Editis.

Avec l’opportunité de développer en BD tous les best-sellers du groupe Editis (qui possède notamment Robert Laffont ou XO…) mais aussi la possibilité de faire des alliances avec les filiales audiovisuelles de Vivendi (Groupe Canal+…)

Vega, le label manga de Steinkis ; déjà diffusé par Interforum.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Moïse Kissous © O.Roller / Steinkis

  Un commentaire ?