Newsletter ActuaBD

Le colonel Sanders de Kentucky Fried Chicken devient le héros d’un comics

  • La célèbre chaîne de fast-food s'apprêterait à lancer une bande dessinée de super-héros vantant les mérites de sa recette originale. Un peu sur le mode de la « potion magique », le Colonel Sanders dispensera sa méthode secrète à des héros qui iront tatanner les concurrents.

On se souvient qu’Astérix avait prêté son image pour McDonald, ce qui n’avait pas manqué de soulever des hauts le cœur de la part de ceux qui se trouvaient horrifiés de voir cette icône française accolée à la malbouffe américaine. En dépit des protestations, la campagne avait extrêmement bien marché.

Cette initiative donna des idées, notamment à la chaîne KFC qui a décidé de lancer une BD pour vanter les vertus de sa fameuse « recette » aussi mystérieuse et miraculeuse que celle de la portion magique et qu’elle a décidé d’appliquer à des croquettes de poisson pour faire pièce aux « Fishburgers » d’en face.

Sous le crayon d’Andrew Shirey, le comics s’intitulera « The Fast Food Mafia » et démontrera qu’en dépit de l’adversité, la recette du patriarche de Shelbyville triomphera contre toutes les tentatives de la concurrence, notamment du dingue Ron « The Don » McDonald, sorte de Joker s’empiffrant de Fishburgers radioactifs importés du Japon, les restaurants chinois de « Panda » Cherng, les Taco Bell de « Chihuahua Carlito » et autres seconds couteaux mafiosi vendeurs de pizzas comme Salad Caesar.

Le colonel Sanders de Kentucky Fried Chicken devient le héros d'un comics
Les principaux personnages de la BD
(c) Andrew Shirey

Seuls les Français et leur jambon-beurre mâtinés de camembert sont absents de la liste des ennemis du Colonel, de même que les Quick Hallal (qui répliquent en ce moment en distribuant des bandes dessinées franco-belges).

Superdupont saura-t-il résister face à cette infâme invasion venue d’outre-Atlantique ? Cornegidouille, c’est bien nécessaire !


« Comment cela, il n’est pas frais mon poisson ? »

Eh, oui, vous avez vu la date : nous étions le 1er avril, un jour farce, s’il en est.

En réalité ce dessin était une fantaisie de Andrew Shirey qui imagine une guerre des gangs entre propriétaires de fast-food. Nous savons trouv l’idée pluôt bonne, même si elle n’est pas encore concrétisée sous forme de comic-book.

Les éditeurs intéressés peuvent le contacter directement sur son blog.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
Newsletter ActuaBD