Le sacre de l’homme - par Chéret, Malaterre et Malnati- Editions Bamboo

9 avril 2007 1 commentaire
  • En accompagnement de la sortie du troisième volet de la série "{Homo Sapiens}" sur France 2, parait ces jours-ci l'adaptation en BD du "{Sacre de l'homme}".

C’est le 10 avril prochain que sera présenté sur France 2, le documentaire-fiction de Jacques Malaterre le sacre de l’homme, sous titré Homo sapiens invente les civilisations. Le troisième volet de cette série dont les deux premières parties (L’odyssée de l’espèce et Homo Sapiens) avaient déjà connu une forte audience, fait l’objet d’une adaptation en bande dessinée signée André Chéret.

Le dernier opus de la trilogie s’intéresse aux tournants décisifs qui vont permettre aux hommes de sortir de la Préhistoire pour fonder les premières civilsations. Au fil du récit, on assiste donc à la naissance des religions, l’adoption de la sédentarisation, l’apparition de la médecine , du commerce et de l’écriture. L’ensemble est rythmé par quatre récits articulés autour d’une découverte ou d’une expérience plus ou moins fortuite qui va progressivement guider "ceux qui marchent debout" [1] vers le progrès et la socialisation.

Plongé dans la Préhistoire depuis plus de 35 ans, comme il dit lui même, le papa de Rahan n’a eu guère de difficulté à répondre à la commande. On ne présente plus André Chéret, auteur révélé dans les pages de Pif Gadget au cours des années 70 à travers les aventures préhistoriques de Rahan, le fils des âges farouches. Les éditions Soleil en éditent d’ailleurs l’ntégrale depuis 1992. Ici plus de dinosaure ou de mammouth. Si les héros s’éloignent des "âges farouches", le dessin reste toujours de belle facture et les amateurs retrouveront le sens personnel de la mise en page et du découpage qui ont contribué au succès et au dynamisme de Rahan. Les pages disposent de nombreux récitatifs, procédés souvent utilisés dans les BD "pédagogiques" mais qui font partie du style de cet auteur. Son trait nerveux et vif s’harmonisent parfaitement aux couleurs directes caractéristiques du travail de ce dessinateur.

Précédant la diffusion du film de France 2, ce "docu-BD" vient donc en complément de la forte présence médiatique d’Homo sapiens et en propose une lecture sans doute plus accessible pour les plus jeunes.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Pour commander ce livre sur internet

[1Surnom donnés aux humains dans les aventures de Rahan, le fils des âges farouches.

 
Participez à la discussion
1 Message :