3 Papas - Par Nando Von Arb (trad. Y. Nussbaum) - Misma éditions

24 juin 2020 0 commentaire
  • Le petit Nando a trois papas, des hommes qui ont été les compagnons de sa mère. Ces trois pères aux personnalités très différentes l'ont accompagné, chacun à leur manière, et l'ont aidé à grandir. Le dessinateur suisse Nando von Arb évoque son histoire familiale dans une bande dessinée autobiographique qui est une jolie tentative pour reconstituer le regard et les pensées d'un enfant.

Nando a trois papas. La phrase ferait bondir les partisans de la « Manif pour tous », mais elle recouvre une réalité. Nando von Arb a été élevé par sa mère et par trois hommes qui ont tous partagé, chacun à leur tour, son foyer. C’est pourtant simultanément qu’ils participent à l’éducation de ses enfants - Nando a deux sœurs - et lui apportent un peu de soutien dans les moments difficiles.

3 Papas - Par Nando Von Arb (trad. Y. Nussbaum) - Misma éditions
3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020

Il y a d’abord le père biologique de Nando, qui est parti alors que ce dernier avait à peine deux ans. Il n’a pas pour autant coupé les ponts et s’occupe donc régulièrement de Nando. Il l’emmène au musée ou chez lui, lui montre des peintures et des sculptures. Il lui parle beaucoup, peut-être trop, car il a bien du mal à écouter son fils et à comprendre ses sentiments.

Kiko est très différent. Compagnon de la mère de Nando avant la naissance de celui-ci, il est le père de sa plus grande sœur. Joyeux et farceur, il cherche à compenser la tristesse de la mère, apparemment dépressive, en divertissant les enfants. Il se fait battre par Nando aux jeux vidéos et se laisse parfois emporter par ses facéties, ce qui n’en fait pas un modèle de stabilité.

Enfin, Zélo est le dernier compagnon en date. S’il ne se distingue pas par sa finesse et sa culture, il est solide comme un roc, fiable et rassurant. Il apporte à la mère de Nando la sérénité dont elle a tant besoin. Lorsque la famille apprend qu’il est atteint d’un cancer, c’est un choc. Mais Zélo reste combatif.

3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020
3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020

L’association involontaire mais admise décrite par Nando von Arb dans 3 Papas, bande dessinée récemment éditée par Misma, est étonnante. Elle témoigne du dynamisme qui peut faire avancer les familles dites recomposées et de la complexité des éléments entrant en ligne de compte dans l’éducation d’un enfant. Elle montre que la notion de famille doit être appréciée dans un sens large pour coller aux réalités contemporaines. Qu’on le regrette ou qu’on l’admette, c’est un fait indéniable.

3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020

Car le récit autobiographique du dessinateur suisse révèle qu’un enfant ne s’enferme pas dans des schémas de pensée. Il prend le monde tel qu’on lui donne. En l’occurrence, Nando est entouré et accompagné, avec plus ou moins de bonheur certes mais de façon régulière et à chaque fois déterminante, par trois figures paternelles. Aucune n’est parfaite mais toutes ont quelque chose à lui apporter.

Il n’est pas toujours facile, pour le jeune garçon, de s’y retrouver. Il a conscience de ce qu’il appelle la « tristesse » de sa mère, de l’incapacité d’écoute de son père biologique, de la relative immaturité de Kiko et des manques intellectuels de Zélo. Mais il apprécie les qualités de chacun. Qu’il s’agisse de l’ouverture au monde, de le gestion des peurs ou de la construction de ses goûts, ses trois papas ont tous apporté leur pierre à l’édification de sa personnalité et de sa psychologie.

3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020
3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020

Nando von Arb fait sentir et comprendre tout cela grâce à ses dialogues, son dessin et ses couleurs. Alors qu’il ne nous donne jamais à lire les pensées de Nando, il parvient à donner l’impression d’être au plus près du garçon. En enchaînant les scènes de sa vie familiale, souvent anecdotiques, parfois plus dramatiques, il réussit à brosser le portrait mental d’un garçon ordinaire enrichi mais aussi désarçonné par la présence de ses trois pères.

Surtout, grâce à ses dessins tordus, en apparence simplistes - ce qu’ils ne sont pas - et à ses couleurs éloignées de tout réalisme, il tente de coucher sur le papier la vision du monde qu’il pouvait avoir étant enfant. En se sens, le style de Nando von Arb n’est pas « faussement naïf », si l’on nous passe cette expression réductrice et paresseuse. L’auteur sait très bien qu’il ne peut retrouver complètement ses dessins d’enfant. Il fait donc le choix de dessiner à la manière d’un enfant, mais en y ajoutant toute son expérience, visible notamment dans ses compostions, tantôt minimalistes, tantôt complexes, ou dans ses reproductions d’œuvres d’art.

Finalement, cette tentative de recomposition d’une enfance nous permet de découvrir ce que l’adulte en a conservé. 3 Papas est un livre de souvenirs. Comme tous les souvenirs, ceux de Nando van Arb ont leur part d’approximation, de déformation et d’idéalisation. Peu importe, car ce qui compte, c’est leur reconstitution, ici magnifiée par le dessin et par la mise en récit, témoignage d’une démarche artistique qui est autant un hommage aux trois pères qu’une recherche introspective.

3 Papas © Nando Von Arb / Misma 2020

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

3 Papas - Par Nando Von Arb - Misma - édition originale : 3 Väter, Edition Moderne, 2019 - traduction de l’allemand (Suisse) par Yves Nussbaum - 16,5 x 21,5 cm - 296 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 5 juin 2020.

Consulter le site de l’auteur & lire les premières pages de l’ouvrage.

Les parutions des Éditions Misma en 2020 sur ActuaBD :
- "Gousse & Gigot" (Misma) : Anne Simon poursuit avec bonheur son exploration du Pays Marylène
- "Détective Kahn" - Par Min-seok Ha (trad. Yoon-sun Park & Lucas Méthé) - Misma

  Un commentaire ?