Les 48hBD auront bien lieu... en juillet !

11 mai 2020 0 commentaire
  • 1500 librairies, 200 auteurs, et quelques 250 000 albums à 2€ : voilà la recette des 48h BD, campagne de promotion annuelle de la bande dessinée par ses éditeurs, ses auteurs et ses points de vente. Normalement, c'est le printemps qui l'accueille, mais ce printemps... C'est donc, fait exceptionnel, les 3 et 4 juillet, vous retrouverez auprès des librairies partenaires les rencontres, les dédicaces et les temps forts des 48hBD autour du 9e art, partout en France mais aussi en Belgique.

L’événement "48hBD" est née en 2013, sous la houlette de Moïse Kissous, président du Groupe Steinkis (Jungle, Steinkis...) et aujourd’hui président de la section BD du Syndicat National de l’Edition. Cette collaboration entre treize éditeurs des plus importants éditeurs nationaux de la bande dessinée, inspirée du Free Comic Book Day anglo-saxon, marquait son ambition de promouvoir le 9e art et la lecture. D’année en année, cet événement s’est renforcé, en particulier en milieu scolaire et parascolaire. Cette année, ce sont Le Lombard, Dargaud, Delcourt, Dupuis, Pika, Vents d’Ouest, Jungle, Kana, Kennes, et pour la première fois Kurokawa, les Éditions de la Gouttière, Paquet et Ankama qui se sont associés pour organiser l’événement.

Initialement programmé en avril, et donc pour les 3 et 4 avril 2020, les circonstances pandémiques ont obligé les organisateurs à repousser l’événement aux 3 et 4 juillet. Ce qui n’est pas une mauvaise date ; c’est habituellement celle de Japan Expo qui n’aura pas lieu cette année. Ces nouvelles dates sont encore plus cohérentes avec l’esprit du projet : il s’agit de relancer le secteur de la librairie BD bien affectée après les deux mois de disette qu’ont été mars et avril. Cette initiative pourrait être une bouffée d’air salvatrice pour les commerçants mis en danger par le confinement.

Il ne fait évidemment aucun doute que cette réunion se fera dans le respect des mesures préventives et des gestes barrières. Des masques seront à prévoir mais il en faudra plus pour gâcher la fête !

La sélection des albums à 2€ brasse large : comics, manga, BD alternative, humour, action, enfants, ados : tout le monde y trouve son compte. Vous pouvez retrouver la liste détaillée sur le site de l’événement. On retrouve pèle-mêle le premier tome de la série à succès Seven Deadly Sins (ed. Pika), le récipiendaire du prix des collèges du festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2020 Obie Koul (ed. Kennes) ou encore le premier tome d’Aneki (éditions de la Gouttière), une série muette et touchante mettant en scène un petit indien. Les recettes des ventes de ces albums financeront des dons de livres à des bibliothèques et des écoles.

Les 48hBD auront bien lieu... en juillet !
© Capture d’écran / www.48hbd.com

Des albums pas chers, du monde dans les librairies, de la lecture pour l’été et du lien social : dans cette équation, il nous semble que tout le monde sort gagnant. Les 48hBD 2020 devraient être un cru exceptionnel et peut-être le vrai coup d’envoi d’une année de la BD jusqu’ici inexistante. Reste à voir comment se mettront en place les gestes-barrières, notamment dans les séances de dédicaces.

Voir en ligne : RETROUVEZ ICI LE SITE DE L’ÉVÉNEMENT AVEC UNE CARTE INTERACTIVE DES LIBRAIRIES PARTENAIRES.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les 48hBD, les 3 et 4 juillet 2020, partout en France.

  Un commentaire ?