Les Damnés T1 : Néora - Par Danilo Guida & Benjamin Leduc - Sandawe

3 juin 2015 0
  • Une nouvelle série sombre et violente plongée dans un univers médiéval fantastique.

La nuit tombe sur la cité de Lanxior. Dans la taverne du bourg, une mystérieuse jeune femme attend patiemment un notable. Celui-ci s’apprête justement à quitter les lieux. Elle le prend en filature mais tombe sur deux brutes. C’est alors que se produit l’incroyable : l’être d’apparence frêle se transforme en bête féroce et massacre les deux pauvres bougres.

Le lendemain, les restes des deux hommes, ainsi que le cadavre du notable sont retrouvés. Excédé par ces derniers meurtres, le gouverneur de la ville décide d’utiliser les grands moyens et fait appel aux Damnés, une troupe de mercenaires experte dans la lutte contre les forces du mal. Il s’agit d’une décision lourde à prendre pour le maître de la ville car ceux-ci traînent derrière eux une sinistre réputation... Mais ne combat-on pas le mal par le mal ?

Les Damnés T1 : Néora - Par Danilo Guida & Benjamin Leduc - Sandawe

La patience est la reine des vertus

Il en aura fallu du temps pour que les édinautes fidèles voient enfin en librairie leur BD favorite. Rendez-vous compte : Les Damnés figuraient depuis 2011 sur le site des éditions Sandawe dans la liste des projet à financer. Autant dire qu’il y était depuis la Genèse !

Inspiré par les supers-héros Marvel, le scénariste Benjamin Leduc dépeint une équipe de personnages aussi inquiétants les uns que les autres, fédérés par un étrange sorcier adepte des sciences occultes. Bien que l’influence ne soit pas revendiquée, il y a un peu de L’Île du docteur Moreau, le célèbre roman de H. G. Wells, dans ce récit de Dark fantasy. Les dessins sont signés Danilo Guida, un dessinateur argentin ayant travaillé notamment sur Judge Dredd et Conan. Il vient de publier Deep Dive Daredevils, une autre BD financée par le crowdfunding, mais cette fois sur la plateforme Kickstarter.

Les Damnés T1 : Néora
Danilo Guida & Benjamin Leduc (c) Sandawe

L’histoire souffre ça et là de quelques faiblesses dans la narration, précisément dans l’enchaînement de certaines séquences. Mais elle comporte aussi des qualités, à commencer par son ambiance gothique et violente à souhait. Les protagonistes conservent quant à eux une grande part de mystère malgré la présentation qui nous est faite tout au long de la lecture.

Ce premier épisode des Damnés constitue une mise en place des personnages comme de l’univers et se développera à coup sûr... si le public répond présent. À vous de jouer, donc.

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?