"Les Images Dérisoires" ou comment afficher sa passion du manga

23 février 2020 0 commentaire
  • Depuis 2018, la maison d’édition "Les Images Dérisoires", spécialisée dans les affiches d’art, propose des reproductions haute qualité d’illustrations originales tirées de mangas. Le valeur ajoutée est non négligeable : chaque estampe est numérotée et signée par son mangaka ! De quoi ravir les amateurs comme les collectionneurs.
"Les Images Dérisoires" ou comment afficher sa passion du manga
Leiji Matsumoti en pleine séance de signature.
© Les Images Dérisoires.

Le projet de James Brissac, fondateur des Images Dérisoires, naît après six ans de travail en librairie, période pendant laquelle il constate le succès des affiches de BD auprès des clients, et après un premier voyage à Tokyo. Il prend là-bas conscience de l’importance du marché des produits dérivés, bien plus développé qu’en France, et surtout il repère le créneau des goodies de luxe dédiés au manga, assez peu exploité dans l’Hexagone.

Il s’y engouffre en 2018 avec Les Images Dérisoires, une maison d’édition qui propose des tirages grand luxe numérotés et signés d’illustrations de manga. Rappelons que le vocable "Images Dérisoires" est la traduction même du mot "manga" dont l’invention est attribuée à Hokusaï. Le catalogue du nouvel éditeur impressionne : on y retrouve en "tête d’affiche" Leiji Matsumoto, auteur du cultissime Capitaine Harlock (Albator), et un autre monstre sacré du 9e art nippon : Buichi Terasawa, l’auteur de Space Adventure Cobra.

Ce sont près de huit artistes qui sont aujourd’hui représentés, parmi lesquels Shinji Tsuchimochi, le Français Tony Valente, ou encore les membres de l’Atelier Sento. Auteurs déjà cultes ou étoiles montantes, européens et japonais, la maison d’édition propose une grande variété de produits, pour tous les styles et dans tous les univers.

© Les Images Dérisoires.

Les auteurs, rencontrés et "démarchés" autant lors de conventions en France que directement au Japon, ont été conquis par la passion qui anime le jeune entrepreneur et ont tous témoigné d’un grand intérêt pour le projet.

Chaque œuvre éditée peut donc se targuer d’être une reproduction officielle approuvée et certifiée par son créateur, ce qui justifie la gamme de prix assez élevée. Mais l’entreprise sait aussi satisfaire les plus petits budgets avec des affiches d’art des mêmes licences en plus petit format, cette fois non signées.

Dernier détail, et non des moindres : la maison d’édition met un point d’honneur à faire imprimer toutes ses œuvres en France, sur du papier fine-art haut de gamme, pour assurer une qualité d’impression et de papier optimale.

Habituée des salons et conventions, c’est là bas que l’équipe des Images Dérisoires rencontre sa clientèle.

On pourra donc la retrouver sur son stand à Paris Manga les 7 et 8 mars, et au Japan Tours Festival du 28 février au 1er mars pour nos lecteurs tourangeaux.

L’affiche de "Cobra" signée et numérotée, en ce moment en précommande sur le site.
© Les Images Dérisoires.
L’affiche de Tsugumi Project (Ki-Oon), signée par l’auteur Ippatu.
© Les Images Dérisoires.

Voir en ligne : Le site des Images Dérisoires.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?