Les Légendaires, T11 : Versus inferno - Par Patrick Sobral - Delcourt

28 décembre 2009 0 commentaire
  • La sélection d'Angoulême souligne l'excellente tenue de cette bande jeunesse, dont l'auteur parvient à tenir le rythme incroyable de parution de deux albums par an, avec une qualité soutenue.

On les surnomme "les Légendaires". Ils sont cinq et incarnent les vraies valeurs oubliées (noblesse, courage, intelligence, etc.). Lors de leur dernier combat contre les forces maléfiques, les choses se sont mal terminées, et tous les adultes sont redevenus des enfants ! Aujourd’hui les Légendaires doivent racheter leur bévue, en tentant de repousser les forces maléfiques.

Leur combat actuel les opposent au farouche dieu Anathos, banni par ses pairs, et qui s’est réincarné dans le corps du leader des Légendaires, le charismatique Danaël. Le monstrueux Anathos a entrepris d’exterminer la race humaine. Les victimes se comptent par centaines de milliers. Sous son commandement agissent quatre généraux. On dit qu’ils ont été créés à partir des corps sans vie des Légendaires. On les nomme... les Infernaux !

Les Légendaires, T11 : Versus inferno - Par Patrick Sobral - Delcourt

Créée en 2004, la série des Légendaires a rapidement pris place dans le cœur des enfants : le graphisme inspiré des animés japonais, l’humour omniprésent, les batailles jouant sur les pouvoirs et sentiments des assaillants utilisent toutes les ficelles bien connues pour constituer un ensemble dynamique et prenant.

Après avoir publié les huit premiers tomes en un peu plus de trois ans, Patrick Sobral qui assure scénario, dessins et couleurs, s’est offert une petite vacance en adaptant la Belle et la bête, avant de se lancer dans un second cycle des Légendaires, centré sur Anathos. Ce onzième tome se déroule une année après l’incarnation du dieu maudit, période pendant laquelle les légendaires se sont entraînés pour gérer leurs pouvoirs et tenter de renverser le despote.

La série est directement inspiré des animés asiatiques : valeurs prônées, importance des personnages face à l’action, mimiques, dépassement de soi, ainsi que le caractéristique combat contre sa face sombre qui constitue le point majeur de ce récit. Ceux qui ne se sont pas passionnés pour les combats interminables des Chevaliers du Zodiaque ne goûteront pas la saveur de la série, mais les autres s’en profiteront pleinement, tout en rigolant des jeux de mots et références placés çà et là.

Le prochain tome, Renaissance, paraîtra au début 2010, et devrait voir la fin du cycle d’Anathos dans un final apocalyptique, avant que les Légendaires ne doivent affronter un nouvel et encore plus terrible ennemi !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?