« Ma surdité expliquée autrement » : la sensibilisation par la BD

21 mai 2020 1 commentaire
  • À l’occasion du Mois de la parole et de l’audition, la Québécoise Kim Auclair nous invite à découvrir le quotidien des personnes sourdes et malentendantes. Sa courte BD « Ma surdité expliquée autrement » peut être téléchargée gratuitement. Un témoignage instructif sur la communication et ses défis.

Sourde depuis la naissance, Kim Auclair a été opérée en septembre 2019 afin de recevoir un implant cochléaire. Un événement qui l’a inspirée à partager son expérience grâce à la BD – une première pour elle : « 15 jours avant d’avoir mon implant cochléaire, j’ai commencé un décompte sur Facebook en décrivant mes difficultés au quotidien et ce qui m’a amenée à faire le choix de cette technologie. Puis, après le 17 septembre 2019 (date de mon opération), j’ai commencé à dessiner spontanément ce que j’entendais. La réaction était tellement bonne que j’en suis venue à faire trois dessins par semaine durant toute ma réadaptation. Une fois terminée, j’ai continué à en faire en moyenne un par semaine. Puis l’idée de faire une bande dessinée m’est venue. Je trouve que c’est une excellente façon de sensibiliser les gens autrement aux réalités des personnes sourdes et malentendantes. »

« Ma surdité expliquée autrement » : la sensibilisation par la BD

Kim Auclair, Ma surdité expliquée autrement, autoédition, 2020.
D.R.

Assister à un spectacle d’humour, prendre part aux conversations de groupe lors d’une soirée ou encore aller chez le dentiste… voilà autant de situations banales pour une personne entendante, mais qui peuvent devenir frustrantes ou épuisantes pour l’auteure. Avec Ma surdité expliquée autrement, celle-ci soulève donc plusieurs problèmes, irritants et enjeux d’importance (ex : la difficulté d’effectuer des suivis médicaux au téléphone), en plus de répondre à diverses questions que pourraient avoir les personnes entendantes (ex : quelle est la différence entre une personne sourde et une personne malentendante ? entre un appareil auditif et un implant cochléaire ?).

Comme l’explique Auclair, cet exercice de sensibilisation s’avère d’autant plus nécessaire en cette période de pandémie de COVID-19, alors que s’impose le port du masque : « Actuellement, la population est sensibilisée à la surdité grâce aux interprètes que l’on peut voir en bas des écrans des points de presse de François Legault (premier ministre du Québec, NDLR). Par contre, ce que la population ne sait pas c’est que ce n’est pas toutes les personnes sourdes et malentendantes qui parlent la langue des signes. En effet, plusieurs dépendent de la lecture labiale. Un masque sans fenêtre transparente sur la bouche devient donc un obstacle de communication. »

Jusqu’à présent, Ma surdité expliquée autrement suscite des réactions positives auprès des personnes sourdes et malentendantes et de leurs parents, comme en témoignent les messages reçus sur les médias sociaux. En effet, nombre de ses lecteurs disent se reconnaître dans ce qu’elle décrit ou sont ravis de trouver une ressource qui permet d’expliquer leur vécu. Une rétroaction bienvenue de la part de l’artiste : « Les commentaires me permettent de mettre encore plus de mots sur ce que je vis et de me sentir moins seule. » De quoi inspirer Kim Auclair à poursuivre son travail : « J’ai un projet de livre qui parle de ma réadaptation avec mon implant cochléaire et de mon cheminement avec ma nouvelle audition. Je travaille aussi à l’amélioration de ma BD gratuite pour en faire une version imprimée plus garnie. Je continue aussi de dessiner mon parcours et partager le tout sur Instagram et Facebook. »

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Ma surdité expliquée autrement, par Kim Auclair, autoédition, mai 2020, 13 pages. Graphisme et mise en page par Tilikum Média. La BD peut être téléchargée gratuitement sur le site de l’auteure.

 
Participez à la discussion
1 Message :