Actualité

7e Prix ACBD Québec : décollage réussi pour « Le Petit astronaute »

Par Marianne St-Jacques le 20 janvier 2022                      Lien  
Jean-Paul Eid a remporté la 7e édition du Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise pour « Le Petit astronaute » (La Pastèque), un récit touchant et juste sur le handicap.

Nous l’écrivions dans ces pages le 10 décembre dernier : Le Petit astronaute « est assurément l’un des ouvrages de BD québécoise les plus réussis de 2021 ». L’Association des critiques et journalistes de bande dessinée a confirmé ce jugement en lui accordant son prix [1].

D’inspiration autobiographique, cet ouvrage de fiction met en lumière le quotidien de Tom (l’astronaute en question, en référence à Bowie), un jeune garçon atteint de paralysie cérébrale, ainsi que celui de sa famille et de ses amis. Parfois triste, parfois joyeux, Le Petit astronaute retrace les défis, les émotions, et les jugements que traversent les enfants différents et leurs proches.

7e Prix ACBD Québec : décollage réussi pour « Le Petit astronaute »
Le Petit astronaute, par Jean-Paul Eid.
© La Pastèque

Joint par messagerie électronique, Jean-Paul Eid s’est réjoui d’avoir pu toucher différents publics avec ce titre : « Évidement que je suis comblé. À cause de ce prix, reconnaissance du milieu de la BD envers mon album, mais beaucoup à cause du rayonnement qu’il a dans des milieux bien loin du lectorat acquis à la BD. Le milieu littéraire au sens large, celui de l’intégration scolaire, et, plus particulièrement, dans la communauté des familles de petits astronautes. Ça, c’est l’ultime récompense… »

Il s’agit d’ailleurs de la deuxième fois qu’Eid – auteur de talent dont la réputation n’est plus à faire – reçoit cette distinction. En effet, celui-ci avait déjà remporté la 2e édition Prix ACBD Québec pour La Femme aux cartes postales, thriller psychologique publié avec Claude Paiement (La Pastèque, 2016).

Jean-Paul Eid, lauréat de la 7e édition du Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise
Photo : Marianne St-Jacques (archives, Salon du livre de l’Outaouais 2017).

Le Petit astronaute succède ainsi à La Bombe de Rodier, Alcante et Bollée (Glénat) à titre de choix de la critique.

Trois autres albums étaient finalistes de cette édition 2021 du Prix ACBD Québec : Vous avez détruit la beauté du monde : le suicide scénarisé au Québec depuis 1763 (Isabelle Perreault, André Cellard, Patrice Corriveau et Christian Quesnel, Moelle Graphik), Khiêm : Terres maternelles (Djibril et Yasmine Phan Morissette, Glénat) et Temps libre (Mélanie Leclerc, Mécanique générale). Ces titres ont été sélectionnés parmi l’ensemble des ouvrages de bande dessinée réalisés par un auteur ou un dessinateur québécois et publiés entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021.

Le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise a pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782897771034

À lire également sur ActuaBD : « Prix ACBD Québec 2021 : vive la BD du réel »

[1À noter que l’autrice de cet article est membre de l’ACBD (Association des critiques et journalistes de bande dessinée) et membre du comité de sélection du Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise.

La Pastèque tout public Canada 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Superbe primé ! Album sensible, touchant, et un graphisme comme à peine effleuré mais d’une grande maîtrise. Personnages au ton juste et une émouvante célébration de la différence. La colorisation confère à l’ensemble une atmosphère douce-amère. Un futur grand auteur en devenir.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Maitre Capello le 11 février 2022 à  10:04 :

      Il faut choisir, soit c’est un grand auteur en devenir, soit c’est un futur grand auteur, mais les deux c’est redondant.

      Répondre à ce message

PAR Marianne St-Jacques  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD