March comes in like a lion T5 & T6 - Par Chica Umino - Kana

13 octobre 2017 0 commentaire
  • Dense, passionnante, drôle, attendrissante et cruelle, la série de Chica Umino, entre compétitions de shôgi et problématiques de place dans la société, continue de suivre Rei qui doit désormais faire face à un cas de harcèlement scolaire dans son entourage, ce qui lui rappelle son propre passé…

Après sa défaite Shimada retourne dans sa région natale accompagné de Rei et de plusieurs membres de l’association pour participer à un festival de shôgi. Une jolie ambiance qui illustre combien Shimada est une personne remarquable. En effet grâce à l’association de shôgi qu’il a créée, les seniors de son bout de campagne se retrouvent une fois par semaine, et outre les activités, en profitent pour récupérer diverses provisions.

March comes in like a lion T5 & T6 - Par Chica Umino - Kana

C’est sur cette note relativement lumineuse que s’achève cette longue séquence du tournoi du Shishiô et débute une nouvelle année scolaire pour Rei (rappelons qu’au Japon la rentrée se fait en avril). Et là surprise : sous l’impulsion de son ancien professeur principal Rei fonde un club avec les adeptes de la science : le club shôgi-science ! On s’amusera du mini cours sur la fabrication de glucose ! En tout cas il s’agit du premier pas de la sociabilisation de Rei au lycée, un sujet qui reviendra bientôt comme nous allons le voir.

Nous restons néanmoins, dans le tome cinq, centré sur l’univers du shôgi avec l’introduction du personnage de Kuma, un gras gaillard austère qui affronte à son tour Sôya pour lui ravir son titre mais sans succès lui non plus.

Harunobu qui de son côté est enfin au même rang que Rei ne pense plus qu’à l’affronter… mais ils n’ont pas de match en commun dans le tournoi de rang : dommage ! Il leur reste cependant les autres tournois. Une relation toujours aussi amusante et vivante, apportant un vent de fraîcheur au personnage toujours un peu trop dépressif de Rei !

© 2008 Chica Umino / HAKUSENSHA

Nous avons également droit à un petit passage sur Goto et Kyôko qui permet de mieux comprendre leur relation, à moitié comique en réalité, avec une nuit passée ensemble bien différente de ce qu’on pourrait imaginer.

Une vision de « l’intérieur » qui relativise le personnage de Goto, qui nous montre de nouvelles facettes comme lorsqu’il prend la défense de Shimada contre de « petits joueurs » qui se permettent de donner des leçons sur des choses qui les « dépassent ».

Nous revenons en fin de tome sur les trois sœurs avec un développement dramatique : Hina se retrouve prise pour cible de brimades après avoir voulu aider une amie qui en était victime. Une situation qui rappelle à Rei son propre passé : il décide d’apporter son aide à la jeune fille mais que peut-il faire ?

Le tome six développe ensuite deux grands fils rouge, même si le dernier apparaît plutôt vers la fin. Le début est donc consacré aux brimades que subit Hina à l’école. Beaucoup d’explications sur le phénomène, des scènes émotionnelles et des passages sur la situation de la jeune fille à l’école qui ne va pas en s’arrangeant en dépit de l’aide de son ami Takahashi.

© 2008 Chica Umino / HAKUSENSHA

De son côté Rei cherche des solutions et demande conseil à son ancien professeur principal qui démarre comme toujours au quart de tour ! Malheureusement il n’a pas de solution miracle à proposer même s’il est de bon conseil.

Rei décide finalement d’aider Hina en gagnant beaucoup d’argent pour les éventuels frais si elle changeait d’école ou décidait de ne plus y aller. C’est un peu étrange mais c’est aussi crucial car Rei trouve « enfin » une raison de gagner !

Le cœur de la partie shôgi est cette fois-ci le tournoi des jeunes talents, auquel participe également Harunobu qui perd en demi-finale et finit hospitalisé : Rei découvre alors qu’il souffre d’une maladie incurable qui l’handicape à vie. Avec cette découverte, Rei a désormais une seconde raison de ne pas perdre le tournoi et la finale !

Une session de récit qui oscille toujours entre légèreté et tristesse, avec une justesse de ton et de forme qui permettent d’aborder des sujets complexes, comme le harcèlement scolaire.

Signalons que la seconde saison de l’adaptation animé de March comes in like a lion débute samedi 14 octobre et qu’à cette occasion la série participe à une campagne nationale de sensibilisation au harcèlement scolaire.

Outre une campagne d’affichage dans les collèges et les lycées d’un poster mettant en scène Hina et Rei enfant, un site web spécial va également ouvrir le 16 octobre qui proposera des interviews avec Kengo Kawanishi, voix de Rei, Kana Hanazawa, voix de Hina, et Eriko Yamaguchi, une joueuse professionnelle de shôgi.

Le poster de la campagne avec un numéro de téléphone "24-hour child SOS"

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

March comes in like a lion T5 & T6. Par Chica Umino. Traduction Misato Raillard. Kana, collection "Big Kana". Sortie le 25 août 2017 & le 6 octobre 2017. 176 pages & 184 pages. 7,45 euros.

Commander le tome 5 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 6 chez Amazon ou à la FNAC

March comes in like a lion sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4.

Chica Umino sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 10 de Honey and clover

  Un commentaire ?