Média-Participations aux prises avec une cyber-attaque massive

19 avril 2021 5
  • On l’apprend par Livres Hebdo, le plus grand groupe de bande dessinée d’Europe, Média-Participations, éditeur de Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Kana, Lucky Comics, Blake & Mortimer et Urban Comics a subi la semaine dernière une cyber-attaque de première ampleur affectant tout son système informatique. La diffusion et la distribution seraient indemnes.

Une sorte de guerre mondiale a bien lieu en ce moment et elle est informatique. Après avoir infecté les hôpitaux en France et visé certains partis politiques voici que la bande dessinée est à son tour attaquée. Le « soft power » franco-belge ferait-il peur ? Il est en tout cas assiégé comme une quelconque centrale nucléaire iranienne.

Ou plus exactement rançonnée, blood and guts ! Par des rascals qui viendraient de Russie,au travers d’un rançongiciel nommé Riuyk dont le taux de contamination en période de confinement a cru comme un variant de coronavirus. Il a touché aussi bien l’état du Massachussetts que des sociétés comme Travel Technologies Interactive, Fleury Michon, Bouygues Construction et même de prestigieux sous-traitants informatiques.

Média-Participations aux prises avec une cyber-attaque massive

Quelle est la porte d’entrée du virus ? On ne sait pas trop. Claude de Saint-Vincent, PDG de Média-Participations, explique à Livres-Hebdo que quelques sites du groupe avaient été affectés de manière « hétérogène », ce qui a poussé son équipe de sécurité à tout verrouiller immédiatement.

Nous l’avons très vite remarqué sur ActuaBD : nos accès aux bases de données des images du groupe étaient fermés.

Pour Média, c’est maintenant que le plus gros du travail doit être fait : il faut screener, un à un, tous les fichiers du groupe qui sont sur les clouds et sur les disques durs. Et il y en a, des livres et des fichiers images en stock ! Cela prendra probablement quelques semaines mais de nombreux secteurs sont déjà redevenus opérationnels.

Le MI5, en la personne de Blake & Mortimer, le colonel Buck Danny de l’US Navy, le barouder XIII et l’agent secret Lady S ont été mobilisés., ces rascals ne perdent rien pour attendre ! Comme dit Gargamel : « Je me vengerai, je me vengerai et ma vengeance sera terrible ! »

Trêve de plaisanterie, alors que toutes ces maisons d’édition étaient en télétravail, ce sont des dizaines d’employés qui risquent d’être mis au chômage technique tandis que la programmation des sorties s’en trouve quelque peu perturbée. Décidément, entre 2020 et 2021, rien ne nous aura été épargné ! Espérons que le verrouillage se soit effectué à temps et que le groupe sorte sans trop de dommage de cet épisode inquiétant.

Rappelons les règles de base : n’ouvrez pas un message d’un destinataire que vous ne connaissez pas sans une vérification et ne cliquez pas sur un lien qui ne soit pas clairement identifié. Par aillleurs, renouvelez vos antivirus avec des prestataires sérieux et de qualité, c’est une dépense salutaire. En cas de doute, le mieux est d’éteindre votre ordinateur et de consulter un spécialiste.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo en médaillon : DR. © Média-Participations.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • On espère un prompt rétablissement au système info de Media.C’est une des failles du télé-travail. On incite les salariés à travailler de chez eux avec leur propre matériel, parfois moins sécurisé que celui de leur employeur.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 20 avril à  20:57 :

      C’est toujours facile d’accuser les employés.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 20 avril à  21:55 :

        C’est un coup d’Olrik.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Milles Sabords le 21 avril à  05:15 :

        Le gouvernement a incité dernièrement les entreprises à mieux accompagner le télé-travail de leurs employés, par un matériel performant et une plus grande sécurité des données. C’est aussi aux entreprises de faire un effort, surtout quant elles en ont les moyens comme Média Participations.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Henri Khanan le 21 avril à  18:00 :

        Je n’accuse personne, renseignez-vous ! La situation est malheureusement connue : les hackers et pirates ont plus de facilités à infecter les ordis persos que les sites sécurisés, même s’ils peuvent toujours y parvenir.

        Répondre à ce message