Night’s Dominion T1 - Par Ted Naifeh - Glénat

31 mai 2018 2 commentaires
  • Une équipe de voleurs aux talents divers s'en prend au trésor du culte d'Ulhume, mettant à jour un complot qui menace toute la ville. De belles images de voltige et un rythme haletant mais une intrigue sans grandes surprises.

Ted Naifeh est un auteur américain bien connu pour sa série de fantasy ésotérique Courtney Crumrin, qui a été nommée pour l’Eisner Award de la meilleur mini-série. Night’s Dominion est une série de dark fantasy parue en 2017 chez Oni Press, dont les épisodes un à six forment une première saison que Glénat publie en français dans un volume unique de 176 pages.

Ils sont cinq, un assassin, un jeune membre de l’ancienne foi, un mage, une serveuse et un barde, réunis par ce dernier dans une taverne pour monter le coup de l’année. Le premier contact passe mal, chacun possédant de bonnes raisons de ne pas faire confiance aux autres larrons. L’assemblée se sépare brusquement à la suite d’une rixe de taverne qui permet d’en apprendre un peu plus sur le passé et les talents cachés de quelques personnages.

Night's Dominion T1 - Par Ted Naifeh - Glénat
Ted Naifeh - Glénat

A l’heure dite tous se retrouvent malgré leurs différends. Si les protagonistes semblent d’abord animés par l’appât du gain, il s’avère que tous ou presque poursuivent un but plus noble. La voleuse émérite amasse son butin afin de payer une rançon, l’assassin endurci a vu sa main trembler au moment de prendre une vie innocente et doit dédommager sa guilde, bref, sous les atours des brigands percent des individus plus altruistes qu’ils ne veulent le faire croire.
Cette bande dépareillée mais complémentaire, un classique du genre, entreprend de piller la tour d’Ulhume. Bien sûr, l’équipée tourne au vinaigre et les compères découvrent en prime les horreurs dissimulées derrière le culte du Roi de l’oubli. Ce qu’ils apprennent menace la stabilité de la cité toute entière. Bon gré mal gré, les complices vont agir pour protéger Umber et ses habitants.

Scène de voltige

Ce récit de dark fantasy offre de belles scènes d’action, en particulier la scène de la taverne en début de recueil. Quelques images sont saisissantes, Ted Naifeh maîtrisant à la perfection le jeu sur les ombres et la dramaturgie de la mise en page. Le travail sur les costumes et les postures est également à signaler.

Une rixe de taverne ou l’art de l’accident

Cependant, au cœur des scènes d’actions, des raccourcis gênent parfois la compréhension, au point de donner l’impression qu’il manque des cases, voire des pages à quelques moments.
Le scénario manque parfois d’originalité et les différents fils de l’intrigue sont déroulés rapidement, donnant lieu à des retournements de situation un peu faciles. Les actions s’enchaînent malgré quelques incohérences.
Ce manque de logique et de structure n’empêche pas, avec un peu d’indulgence, de saisir les enjeux généraux et de prendre plaisir à suivre ces péripéties qui relèvent plus de l’épique que du réalisme.

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Night’s Dominion T1. Par Ted Naifeh. Traduction Margot Negroni. Glénat, collection "Log-In". Sortie le 23 mai 2018. 176 pages. 12,50 euros.

Commander Nights Dominion chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :