Northlanders T 1 : « Sven le revenant » - Par B. Wood & D. Gianfelice - Panini Comics

25 juin 2011 0 commentaire
  • Tiré d’une saga scandinave, cet album nous plonge dans les terres nordiques du Xe siècle. Un récit âpre et violent au milieu de la crasse, du froid et des anciennes superstitions.

Unanimement salué pour avoir transformé New York City en zone de guerre poisseuse dans la série DMZ, Brian Wood change de décor et d’époque. C’est maintenant au milieu des paysages désertiques des landes du nord qu’il transporte son style nerveux.

Fini l’anticipation politique et dénonciatrice, on passe désormais aux coups de hache bien sanglants et aux têtes sur des piques en guise de décoration d’intérieur.

Northlanders T 1 : « Sven le revenant » - Par B. Wood & D. Gianfelice - Panini Comics
Northlanders_Gianfelice_juin_2011
Photo DR.
(c) Vertigo Comics

Sven est le fils d’un seigneur nordique, parti se battre aux quatre coins du monde. À l’annonce de la mort de son père, il revient sur ses terres pour récupérer son héritage chapardé par son perfide d’oncle. Tout cela, bien sûr, après avoir gentiment éventré le messager.

Comme il s’en doutait, l’accueil familial n’est pas des plus chaleureux. Il va alors devoir faire preuve d’une belle diplomatie ou d’une grande violence pour récupérer son dû.

Heureusement pour lui, comme il a pu l’illustrer avec le messager, la diplomatie n’est pas son point fort. On va donc avoir droit à de bonnes grosses mises à mort à la sauce viking.

Au dessin, l’Italien Davide Gianfelice exploite à merveille les grandes steppes désertiques et apporte une rugosité de rigueur. Quant au sublime travail du coloriste Dave McCaig, il finit de nous plonger dans une ambiance morose et glaciale représentative de l’absence d’espoir des habitants de ces contrées.

Northlanders_Gianfelice_j uin_2011
Photo DR.
(c) Vertigo Comics

C’est un comics sans fioriture et brut de pomme que nous avons là. Un récit dans lequel on retrouve avec bonheur ce joyeux esprit viking plein de décapitations en bonne et dû forme.

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?