Tonnerre de Bulles n°18 : Place aux auteurs !

27 octobre 2018 1 commentaire
  • Fidèle à sa tradition éditoriale et avec de modestes moyens la "petite" revue n'en finit pas de défricher avec bonheur le monde des bulles. Une belle obstination qui force le respect! Le numéro d'octobre vient de paraitre.

Fort d’un prix raisonnable, d’un format bien particulier, genre A5, d’une présentation éditoriale tête-bêche agrémentée d’une double couverture à déplier selon les envies, « la revue des petits Sapristains » continue son bonhomme de chemin.

Un chemin, qui au fil des numéros a permis à une revue d’abord plutôt confidentielle de devenir au fur et à mesure le recueil d’interviews de qualité et une belle vitrine pour toute une génération d’auteurs parfois éloignés des projecteurs.

Sans pour autant négliger les têtes d’affiche, Sapristi s’attache aussi à laisser de l’espace à ceux qui ne font pas toujours les couvertures. Le dynamisme de la petite équipe réunie autour de Yannick Bonnant et Laurent Assuid n’est évidemment étranger à la réussite de la revue. Visiteurs ou simples amateurs vous ne manquerez pas de les croiser sur les festivals et autres rencontres.

Le dernier numéro paru ces jours-ci a choisi de revenir sur la carrière de deux dessinateurs majeurs Mathieu Bonhomme et Jérôme Lereculey.

Le premier déjà fort reconnu, bénéficie d’une présentation d’une petite vingtaine de pages de l’ensemble de sa carrière. Depuis sa révélation en 2002 de L’Âge de raison (Edition Carabas, 2002), l’auteur d’Esteban et plus récemment de Charlotte Impératrice (sur un scénario de Fabien Nury) revient sur un itinéraire fort riche et varié.

Jérôme Lereculey exerce dans des mondes bien différents ! Flirtant sur un univers d’Heroïc Fantasy fortement influencé des créations de Tolkien, par exemple il est devenu rapidement un des maîtres du genre. Le dessinateur évoque dans ce long entretien, son apprentissage du métier, une carrière commencée il y a près de trente ans, toujours nourrie de nouvelles envies et de projets.

Thomas Gilbert est sans doute moins connu du grand public malgré un parcours oscillant entre séries jeunesse (Bjorn ou Nordics) et des œuvres personnelles (Oklahoma boys) un itinéraire varié et personnel non dénué d’intérêt.

De même Alexandre Clérisse, qu’on ne présente plus depuis le très remarqué L’Empire de l’atome complète ce numéro toujours passionnant et toujours érudit.

Les heureux abonnés auront , comme de coutume, la chance de recevoir trois ex-libris signés des auteurs présents dans cette à cette sympathique revue. À l’heure où la presse BD subit, comme d’autres, des difficultés financières, il y a urgence et nécessité à soutenir tous ces passionnés qui ne comptent ni leur temps ni leur énergie à la promotion de leur medium préféré.

Tonnerre de Bulles fait partie, sans aucun doute de ceux là !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Tonnerre de Bulles, par abonnement, 6€50 contact :
La Chênaie Longue, 35500 Saint-Aubin-des-Landes
Contact : yannick.bonnant1@gmail.com

 
Participez à la discussion
1 Message :