"Tumulte" de J.H. Dunning & M. Kennedy (Presque Lune), un thriller entre psychologie et conspirationnisme

6 juillet 2019 0 commentaire
  • Adam, en pleine période de remise en cause personnelle, rencontre Morgane, charmante et intrigante. C'est le début d'une histoire tortueuse à souhait. Morgane, atteinte de trouble dissociatif de l'identité, cache bien des mystères. Les Britanniques John Harris Dunning et Michael Kennedy livrent un thriller habile, d'un classicisme teinté de quelques touches d'originalité.

Adam Whistler est un homme en apparence comblé. Une compagne aimante lui apporte la sécurité affective et son métier de réalisateur lui fournit un certain confort tout en lui permettant des ambitions. Mais il se sent perdu, en attente d’un changement quelconque. Celui-ci survient un été et provoque ce qui couvait depuis un moment. Il finit par quitter sa compagne, négliger son travail et perdre son temps à boire.

Il est donc dans une situation de transition et un état d’instabilité psychologique lorsqu’il rencontre Morgane, jeune femme mystérieuse qui lui donne une raison de vivre. Ses pensées ne peuvent se détacher d’elle et il s’acharne à vouloir la comprendre et l’aider. Car elle est touchée par un syndrome psychiatrique aussi rare que fascinant : un trouble dissociatif de la personne.

Morgane - Adam et les lecteurs le découvrent petit à petit - abrite pas moins de cinq personnalités différentes. Leila est la principale d’entre elles, mais il y a aussi Jolie Princesse, le Sultan, le Fossoyeur et Zoltan. Comment peuvent-elles s’exprimer, agir, vivre en une seule et même personne ? Comment interagissent-elles et quelles en sont les conséquences ? Difficile de répondre à de telles questions, mais le scénariste John Harris Dunning y parvient de façon crédible, même s’il flirte avec le fantastique.

"Tumulte" de J.H. Dunning & M. Kennedy (Presque Lune), un thriller entre psychologie et conspirationnisme
Tumulte © John Harris Dunning / Michael Kennedy / Presque Lune éditions 2019

Au tumulte intérieur qui agite Leila / Morgane vient en outre s’ajouter une intrigue policière digne des théories complotistes ou conspirationnistes les plus en vogue. Le gouvernement britannique aurait organisé des expérimentations visant à fabriquer une arme ultime, se fondant sur la manipulation mentale. Mais les témoins se comptent sur les doigts d’une main et certains disparaissent violemment. Les indices eux-mêmes sont rares et c’est bien Leila / Morgane qui semble détenir la clé du problème.

En associant cette dimension policière à la tension psychologique, Tumulte propose un thriller de bonne facture, qui sans être révolutionnaire constitue un modèle du genre. Les personnages principaux sont bien caractérisés et vraisemblables, apportant la part d’humanité indispensable à la plupart des lecteurs pour entrer dans ce type de récit. Le scénario est redoutablement construit, distillant les informations avec parcimonie et ménageant son lot de surprises. Les questions soulevées sont nombreuses et ne trouvent d’ailleurs pas toutes leurs réponses, ce qui finalement apporte un surcroît d’intérêt.

Nous regretterons une écriture parfois un peu affectée - « Isadora. Elle aimait autant qu’elle détestait son prénom. » - et un peu trop présente. De plus larges moments de silence auraient peut-être permis d’augmenter encore la pression et de renforcer le suspense. Mais le classicisme de l’approche scénaristique est comme un hommage au genre et prouve une grande maîtrise de la narration. Les références cinématographiques, distillées de façon originale, prouvent enfin le recul du scénariste sur son propre travail.

Le dessin de Michael Kennedy, dont Tumulte est le premier roman graphique, associe la simplicité à des écarts presque psychédéliques dans l’utilisation des couleurs. Ses compositions sobres et ses ambiances collent parfaitement au genre. Là aussi, une approche classique domine, même si quelques détours agrémentent le fil des pages. Ainsi, le dessinateur emploie le procédé du Benday, superposant des trames des quatre couleurs primaires, pour représenter certaines phases des aléas psychologiques vécus par Leila / Morgane.

Tumulte est donc un polar réussi qui, s’il souffre parfois d’un peu de maniérisme, se distingue par son atmosphère oppressante et son intrigue particulièrement bien ficelée.

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tumulte - Par John Harris Dunning (scénario) & Michael Kennedy (dessin) - Presque Lune éditions - collection Lune Froide - 19 x 26 cm - 184 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 24 mai 2019.

  Un commentaire ?