Voies off - par Nicolas Pothier et Yannick Corboz - 13 étrange Milan

29 juin 2006 1
  • "Oui, je sais. Professionnellement, j'aurais peut-être dû mieux choisir mes partenaires. Juste avant de mourir, je me suis dit que j'allais revoir toute ma vie défiler. Mais en réalité, juste avant de suffoquer, j'ai seulement vu une espèce de poisson-chat dégueulasse qui est venu me béqueter un truc sur la joue..."

Etonnant et passionnant album que ce Voies off qui m’a été chaudement recommandé par un libraire d’expérience ( saluons, une fois n’est pas coutume, l’excellent travail effectué par de nombreux libraires spécialisés). Un recueil de 10 histoires noires signées par un scénariste typé "humour" Nicolas Pothier - il écrit Ratafia- et un jeune dessinateur qui m’était inconnu Yannick Corboz. 10 courts récits racontés sur le principe de la voix off, mettant en scène des individus ordinaires dont le destin va déraper vers le chemin du crime.

Retrouvant l’efficacité des nouvelles "hard boiled"
 [1] des années 50’, Nicolas Pothier signe des histoires denses aux personnages attachants. Dans une langue formidablement maîtrisée et évocatrice, il utilise les grandes figures du polar afin de mieux s’en jouer. On croise ainsi des faux-monnayeurs, une femme fatale, des arrières salles de bars enfumés, des parieurs véreux ; Pothier malméne les poncifs et conclut chaque épisode par une pirouette réjouissante. Loin, bien loin des saillies humoristiques de Ratafia, le scénariste lyonnais rejoint les grands romanciers du genre tels Chesbro, Mc Bain ou Chandler.

Le dessin a été confié à Yannick Corboz, un jeune graphiste qui signe son deuxième album après un remarqué Woody Allen pour Bdciné, déjà sur des textes de Pothier. Son talent éclate dans des planches très dynamiques, aux personnages typés et à la mise en couleur sensible et audacieuse. Le format comics de l’ouvrage renforce le côté étouffant à la limite de la claustrophobie de certaines histoires.

Voies off est incontestablement le meilleur album de polar sorti depuis bien longtemps, porté par la verve scénaristique de Nicolas Pothier et magnifié par l’aisance graphique de Yannick Corboz ! Réservez une place de choix à ce beau livre et assistez à la naissance de deux auteurs, deux graines de géants de la bande dessinée !

(par Erik Kempinaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

Lire L’interview de Nicolas Pothier

[1le terme "hard boiled", littéralement dur à cuire, voyou décrit un genre du polar né aux Etats-Unis dans les années 50.Les récits proposés, à cheval entre le roman policier et le roman noir, sont ancrés dans le social et la politique et mettent en évidence la psychologie des personnages.

 
Participez à la discussion
1 Message :