World of No Life T1 - Par Calla & Waltch - Vents d’Ouest

2 novembre 2009 0 commentaire
  • Le succès des MMORPG (jeux de rôle massivement multijoueurs) tels World of Warcraft, le plus connu d'entre-eux, n'est visiblement pas près de s'essouffler. Le monde de la BD profite lui aussi de cet engouement avec des séries qui s'attardent sur ce phénomène vidéoludique. En voici une nouvelle, connectée depuis cet été, qui joue la carte de l'humour.

Adolescents ou trentenaires, les faux héros de World of No Life ont tous un point commun : ils sont ce que l’on appelle des "no life". Ils ont le moins de vraie vie sociale possible et passent leur temps scotché à leur ordinateur. Leur vocabulaire se constitue de termes comme PVP, Noob, XP ou Mob et ils préfèrent s’isoler pour faire des instances plutôt que d’entretenir leur vie familiale ou sentimentale.

Contrairement à d’autres séries surfant sur le phénomène WOW qui se plongent directement dans les mondes virtuels persistants, les jeunes auteurs de celle-ci ont préféré nous faire suivre le quotidien IRL [1] de joueurs de MMO plutôt divers. Leurs pensées sont constamment tournées vers les jeux en ligne et leur passion dévorante se confronte sans cesse au monde réel, donnant forcément lieu à des scènes en décalage total.

Pour les parfaits néophytes, un petit lexique en guise d’introduction à l’album n’est vraiment pas de trop. Et il faut bien l’avouer, malgré celui-ci, les lecteurs étrangers à ce genre de loisir risquent d’avoir du mal à suivre. Sans être trop élitistes, les gags écrits par Anthony Calla s’adressent à un public de connaisseurs qui s’y retrouveront facilement et s’amuseront très certainement de cet humour. Pour les autres, certaines planches paraîtront peu compréhensibles, entrainant un flop en lieu et place de la chute.

Graphiquement, le trait moderne de Waltch, mélange d’influences franco-belges et asiatiques, remplit très bien sa part de la quête. À la fois simple et expressif, il dynamise ses planches qui s’agrémentent régulièrement de petits détails et clins d’œil fort sympathiques. Les couleurs réalisées par Mick s’accordent plutôt bien avec l’ensemble. On pourra tout de même lui reprocher une utilisation un poil abusive d’effets numériques pas forcément flatteurs.

Même s’il pourra divertir les noobs (débutants), ce premier tome annonce une série plutôt pointue qui saura vraisemblablement trouver son public parmi les initiés.

World of No Life T1 - Par Calla & Waltch - Vents d'Ouest
© 2009 Vents d’Ouest / Calla / Waltch

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

[1"In Real Life", littéralement "dans la vie réelle"

  Un commentaire ?