Zep et Sfar font leur rentrée chez Rue de Sèvres

31 août 2016 0 commentaire
  • Cette rentrée 2016 à la rue de Sèvres s'annonce une fois encore riche, prolifique et fidèle à une politique éditoriale qui, sans manquer d'ambition, cherche à élargir encore son public.

Articulé autour de trois thématiques (ado-adultes, jeunesse et une catégorie médiane intitulée tout public) pour sa troisième année, Rue de sèvres réussit un parfait dosage entre nouveautés, événements éditoriaux et découvertes.
Deux poids lourds se partagent « la vedette » en cet automne 2016. Pour l’occasion, Zep inscrit son deuxième album au catalogue, toujours dans une veine réaliste et une ambiance en bichromie. Le père de Titeuf avait déjà fait l’événement en 2013 avec Une Histoire d’hommes. Cette fois, il récidive avec la chronique d’un moine chartreux qui, contraint de quitter son monastère, après une longue période de retraite, se retrouve au cœur du Paris de 2016. Entre quête existentielle et regard décalé sur notre société, nul doute que ce Bruit étrange et beau constitue l’un des événements de la rentrée.

Zep et Sfar font leur rentrée chez Rue de Sèvres

La maison de Louis Delas confirme également l’inscription à son catalogue Joann Sfar un second album intitulé Fin de parenthèse. En début d’année, le dessinateur niçois avait fait son entrée avec la chronique érotico-romantique d’un couple contemporain (Tu n’as rien à craindre de moi). Après les questions autour de l’amour, de l’art, la religion et la présence graphique de Mireille Darc, c’est au tour de Salvador Dali de donner au dessinateur l’opportunité de revenir sur ses thèmes de prédilection : quête artistique, introspection philosophique et tentations diverses.

Autre grand projet qui ne risque pas de passer inaperçu, placé sous la houlette de Lewis Trondheim et d’Olivier Vatine l’entreprise Infinity s’ouvre sur la publication de huit albums réalisés à quatre ou six mains, un groupe au sein duquel on retrouve Bertail, Biancarelli ou Kris. Ce Space Opera pop et pulp prévu pour début 2017 entend revisiter le genre sous forme de la publication de comics et bénéficie d’ores et déjà d’une belle couverture médiatique.

Au-delà de ces temps forts, l’éditeur consolide sa position sur des créneaux plus traditionnels. Au rayon ado-adulte, on relèvera la présence d’un dessinateur qui n’est autre que le scénariste du dernier Corto Maltese et de la série Blacksad ! Avec Au fil de l’eau, Juan Diaz Carnales réussit son entrée en tant qu’auteur unique avec une histoire plus sombre que les Vieux Fourneaux (Dargaud), moins mélo que L’Adoption (Bamboo) mais qui parvient à nous proposer un autre regard sur les séniors. Un album dont la noirceur et le traitement narratif du temps qui passe révèle une belle originalité et ne peut laisser indifférent.

Dans la catégorie tout public, Rue de Sèvres remet au goût du jour le récit d’auteur pour ado. La jeunesse de deux héros, Alexandre et Cléopâtre, est balisée par une mystérieuse course au trésor et la recherche d’un père disparu, tout cela sur fond d’Amérique naissante au début du XIXe siècle. Une épopée dont le souffle et la narration ne sont pas sans rappeler une certaine tradition littéraire entre Tom Sawyer et Arsène Lupin (dont trois tomes ont été publiés l’an dernier).

Dans un registre assez proche mais plus ambitieux, Le Château des étoiles, grand succès de l’an passé, sera remis au goût du jour sous forme d’une publication d’un coffret hors série « Une Année au Château des étoiles » déclinant différents aspects l’univers créé par Alex Alice. Une initiative qui ne pourra que réjouir les amateurs d’une série qui depuis son apparition cumule succès public et critique.

En cette rentrée 2016, Rue de Sèvres continue de tracer un sillon privilégiant exigence et qualité. L’arrivée de grandes signatures associée à la promotion de jeunes talents reste conforme à l’esprit d’une maison désormais bien installée dans le paysage éditorial.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Au Fil de l’eau de Juan Diaz Canales chez Amazon ou à la FNAC

Commander Fin de la parenthèse de Joann Sfar chez Amazon ou à la FNAC

Commander Un Bruit étrange et beau de Zep chez Amazon ou à la FNAC

Commander Pile ou Face de Rebecca Mock & Hope Larsson chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?